Couvre-feu instauré par le CNSP : la presse demande une dérogation

La Maison de la Presse du Mali, au nom de l’ensemble des associations et organisations des journalistes et acteurs des médias, prend acte de la tournure prise par la situation politique ainsi que de la prise du pouvoir par le Comité national pour le salut du peuple (CNSP).

Tout en notant, par ailleurs, que la première déclaration de celle-ci ne fait aucune mention de la garantie des libertés fondamentales – dont celles relatives à la presse et à l’expression – la Maison de la Presse, eu égard à la spécificité du travail des hommes de médias, sollicite auprès des nouvelles autorités du pays un allègement du dispositif de couvre-feu instauré de 21 h à  5 h du matin, moment crucial pour les journaux, les radios et les télévisions.

La Maison de la presse sait pouvoir compter sur la bonne compréhension de ceux qui ont en charge la responsabilité et l’exécution des nouvelles mesures de sécurité en rapport avec la continuité de l’État.

Bamako le 19 août 2020

Pour la Maison de la presse

  • Dramane Aliou Koné
  • L’Assep, Bassidiki Touré 
  • L’Urtel, Bandiougou Danté
  • L’Appel, Modibo Fofana

Source: Le Pays

Vous allez aimer lire ces articles

DÉMOLITION DES CONSTRUCTIONS DITES ILLICITES DANS LA ZONE AÉROPORTUAIRE : POURQUOI LES MAIRES, LES PRÉFETS, LES SOUS-PRÉFETS ET LES GOUVERNEURS  FAUTIFS NE SONT-ILS PAS INQUIÉTÉS ? 

FÊTE DE L’ARMÉE MALIENNE DANS LA PREMIÈRE RÉGION : LES ORGANISATIONS DE LA JEUNESSE S’IMPLIQUENT  AUX COTES DES FAMA

MANIFESTATION POUR LA LIBÉRATION DE RAS BATH : LA CARAVANE DU CDR BRISÉE PAR DES GAZ LACRYMOGÈNES

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct