Cinéma : le FESPACO 2021 prévu en octobre

Prévue initialement du 27 février au 6 mars 2021, la grande fête des cinémas d’Afrique avait été reportée « sine die » pour cause de pandémie de Covid 19. La 27ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) aura finalement lieu du 16 au 23 octobre prochain.

L’annonce a été faire par le porte-parole du gouvernement burkinabé Ousséni Tamboura, a l’issue du Conseil des ministres du mercredi 7 avril dernier. L’organisation de toutes les activités devra toutefois tenir compte des gestes barrières et des mesures sanitaires.

Cette annonce ne manquera pas de mettre du baume au cœur des professionnels et des fans du 7è art. La décision de reporter la rencontre sine die en raison de la pandémie de coronavirus avait suscité la déception chez tous les amoureux de ce rendez-vous du 7e Art en terre d’Afrique. Moussa Alex Sawadogo, délégué général du festival, avait estimé dès janvier que « la tenue du festival est importante pour le public mais aussi pour les professionnels du secteur car la situation sanitaire a des répercussions sur l’industrie cinématographique africaine ».

Le Fespaco, principal rendez-vous du cinéma en Afrique depuis 1969, se tient tous les deux ans à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso. En temps normal, il donne lieu à 450 projections et réunit 5. 000 professionnels d’Afrique et de la diaspora, oeuvrant dans le cinéma et les médias, ainsi que 100. 000 spectateurs environ dans les différentes salles de la ville. Il s’agit d’un rendez-vous cinématographique incontournable pour tous les créateurs du Sud et d’une très grande fierté pour le « pays des hommes intègres ».

Plus de 900 films, provenant de 28 pays, ont été enregistrés au moment de l’appel à films et 70 d’entre eux figureront dans la sélection finale. Les cérémonies d’ouverture et de clôture du Fespaco se dérouleront au Palais des Sports de Ouaga 2000. Le célèbre festival du 7è art africain, sera placé cette année sous le thème : « Cinéma d’Afrique et de la diaspora : nouveaux défis ». Des films de tous formats devront en effet entrer en compétition pour briguer la récompense suprême, l’Étalon d’or. Le budget pour l’organisation est de deux milliards de Fcfa. Le Sénégal sera le pays invité d’honneur de cette 27è édition.

Par ailleurs, la Délégation générale du Fespaco a mis en place un conseil de sages composé de sept membres dont deux anciens ministres et anciens secrétaires généraux du festival et cinq cinéastes de renom. Pour marquer leur accord à cette responsabilité, ils ont été reçus par le Délégué général Moussa Alex Sawadogo le vendredi 9 avril 2021 au siège du Fespaco.

Les vétérans du cinéma et de l’audiovisuel ont saisi l’occasion pour saluer l’initiative du patron du festival panafricain, de mettre à contribution l’expérience des anciens dans sa vision. Ce Conseil des sages est composé de Filipe Sawadogo, Régina Fanta Nacro, Alimata Salembere, Abdoulaye Dao, Pierre Rouamba, Sanou Kollo et Dani Kouyaté.

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Dans la conscience humaine, le Divin garde-t-il encore plus de place ?

Festival Gwa Sigui : pour la paix et la cohésion sociale

Festivals communautaires : Atouts ou menaces pour la cohésion sociale ?

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct