“Culture for justice” : du théâtre, du Slam et de la photographie pour promouvoir l’accès à la justice

Dans l’optique d’amener les jeunes à sensibiliser la population malienne sur les bienfaits de la justice, Mali Justice Project (MJP) en partenariat avec le Ministère de l’Artisanat, de la culture, de l’industrie Hôtelière et du tourisme, a organisé ce jeudi 23 septembre 2021 à l’Institut français du Mali, une journée d’expressions artistiques et culturelles sur l’accès à la justice. 

 

Soutenir le gouvernement de la République du Mali dans la construction d’une justice efficace, efficiente et compétente, tels sont les objectifs décrits par MJP. Pour y parvenir, l’Agence des États Unis pour le Développement International l’USAID œuvre avec toutes les composantes de la société malienne.

A cet effet, après une rencontre la semaine dernière avec les travailleurs du secteur privé malien pour que ceux-ci contribuent au financement de l’assistance juridique et judiciaire à travers la responsabilité sociale des entreprises, le MJP s’est adressé ce jeudi à travers des messages de sensibilisation aux citoyens maliens en utilisation la voix des jeunes par le canal de la culture. Au programme de cette activité qui se tient pour la deuxième fois au Mali, du théâtre et du Slam pour non seulement montrer les différents visages de la justice, mais aussi sensibiliser, choquer pour susciter un éveil de conscience, sur les difficultés liées à l’accès à la justice dans notre pays.

« C’est une belle trouvaille de Mali Justice Project, ce fait de réussir à marier culture et justice », félicite, le Ministre de l’Artisanat, de la culture, de l’industrie Hôtelière et du tourisme, M. Andogoly Guindo. Pour, cet habitué de la justice, cette activité permet de briser le mythe de l’institution judiciaire « qui à première vue donne quelques frayeurs ».

“Silence coupable”

Au total, ils étaient 10 jeunes slameurs et 5 groupes de théâtres à s’affronter lors de cette compétition qui revêt un double objectif de sensibilisation sur les instruments de la justice à travers la culture et la récompense des lauréats qui retiennent l’attention du jury.

Ainsi, plusieurs thématiques ont été abordées à travers les différentes prestations artistiques; de la violence conjugale, à la justice populaire en passant par la traite des personnes, la méconnaissance des procédures judiciaires ainsi que les difficultés liées à l’accès à la justice.

C’est ainsi qu’en théâtre, c’est la troupe “Ngolo Event” qui a raflé le premier prix. Le message de leur prestation: dénoncer d’une façon humoristique et didactique la violence conjugale ainsi que celles basées sur le Genre. La troupe de l’université privé ISPRIC est venue en deuxième position suivie par celle de la faculté de médecine a pris le troisième rang.

Dans le concours de slam, c’est le jeune Aboubacar Goro alias Sucré qui a remporté le premier prix avec sa « plaidoirie » sur l’esclavage par ascendance au Mali tout en dénonçant le « silence coupable » office de normalité de la population dans sa globalité.

« Nous savons combien il est difficile pour le peuple d’accéder à la justice, mais aussi leur réticence à l’égard d’elle, c’est pourquoi nous avons initié cet événement qui est un meilleur moyen pour promouvoir la justice et créer un changement de comportement », explique, le représentant de Mali Justice Project, Lury Nkouessom.

Dans la continuité des expressions culturelles, l’exposition intitulée “les visages de la justice” a captivé beaucoup d’attention.  Cette exposition photos a abordé des thématiques comme le travail des enfants dans les mines, la justice traditionnelle à travers des symboles, la justice conventionnelle ainsi que les violences basées sur le genre. Pour réaliser cette présentation, trois jeunes photographes maliens  se sont déployés à Bamako, Kayes (Yelimané), Kangaba, Mopti, Gao et Tombouctou.

Aly Asmane Ascofaré 

Source : Journal du Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Cour d’Assises spéciale de Bamako: Jugé pour » appartenance à un groupe de combat, détention, port et transport illégal d’armes de guerre «

Maison africaine de la photographie : Des résultats encourageants et des défis

INTERPÉLLATION DE ISSA KAOU N’DJIM POUR « COMPORTEMENT DELICTUEL VIA LES RESEAUX SOCIAUX »: L’INCOMPRÉHENSION GAGNE DU TERRAIN

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct