Promotion de la paix et de la cohésion sociale au Mali : « La Nuit de la Paix », prévue le 21 septembre prochain

En prélude à la grande soirée dénommée « La Nuit de la Paix », une initiative visant à faire la paix à travers la culture, le ministre de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, Andogoly Guindo, a animé une conférence de presse le lundi 06 septembre 2021, au Centre international de conférences de Bamako.

 

Le ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, prend rendez-vous avec le peuple malien, pour matérialiser l’attachement du Mali à la paix, avec l’organisation, le 21 septembre 2021, de la grande soirée dénommée : « La Nuit de la Paix ».

Cette activité phare s’inscrit en droite ligne dans la dynamique de reconstruction d’un nouvel Etat et d’une nouvelle Nation largement exprimée par les plus hautes autorités du pays et l’ensemble des forces vives de la nation, au regard de la Constitution du Mali, de la Charte de la Transition et du Document-cadre de la politique culturelle du Mali, de la Charte de la Renaissance culturelle africaine, mais aussi en réponse aux multiples besoins urgents de réconciliation nationale et de renforcement de la cohésion sociale et du vivre-ensemble, des vertus séculaires et inaliénables au peuple malien.

La Nuit de la Paix vise, selon le ministre Andogoly Guindo, à faire de la culture, un vecteur de cohésion sociale, de recherche de la paix, d’intégration économique et sociale pendant et après la période de la transition.

Placée sous la présidence du président de la Transition, Son Excellence Assimi Goïta, la Nuit de la Paix a reçu, rappelle Andogoly Guindo, le soutien de l’ensemble des membres du gouvernement, au regard du rôle que la culture a toujours joué dans la vie de la Nation et l’évidence de son importance dans la construction de l’homme au plan social, politique, économique, émotionnel et intellectuel.

Pour lui, la culture reste un ressort irremplaçable, surtout en ces temps où le peuple du Mali a besoin d’un ressourcement pour un réarmement moral et d’une prise de conscience en vue de relever le défi de la paix, de l’unité nationale et du vivre-ensemble, des valeurs intemporelles qui ont toujours caractérisé le peuple actuel du Mali, issu des grands empires et royaumes dont l’apport à la civilisation universelle a été capitale.

Au cours de cette nuit, a détaillé le ministre Guindo, il y aura une succession de tableaux artistiques qui permettra de mettre en avant nos valeurs endogènes, nos mécanismes traditionnels de prévention et de règlement de conflits (sinankouya, maaya, djo…). Il soutient qu’elle permettra également de rappeler que les droits de l’Homme ont été gravés en lettres d’or dans la Charte de Kurukanfouga, déjà en 1236.

« Cette soirée sera également le lieu pour insister sur la mosaïque de cultures malienne fondée sur la diversité de nos communautés linguistiques bambara, malinké, maure, tamasheq, peulh, dogon, sénoufo, sonrhaï, etc.), fruit de la formule unificatrice de notre pays : «  Un Peuple – Un But – Une Foi », conformément à la vision édictée par l’Unesco qui affirme que la culture, dans toute sa diversité, s’entend comme une source de régénération permanente pour éviter la stagnation et le déclin de l’humanité », a conclu le ministre de la Culture.

Le thème retenu pour cette soirée est : « La culture comme catalyseur de la paix, de la cohésion sociale, du vivre-ensemble, de la réaffirmation de l’identité nationale, source du bien-être social et ressource pour un développement harmonieux et durable et de l’intégration économique et sociale du Mali. »

Bourama Camara

Source : Le Challenger

Vous allez aimer lire ces articles

PATRIMOINE CULTUREL DU MALI: PLUS DE 900 OBJETS ARCHÉOLOGIQUES ET ETHNOGRAPHIQUES PILLÉS, ET FAISANT OBJET D’UN TRAFIC ILLICITE, RESTITUÉS PAR LES ETATS-UNIS

INA: le bazar

Festival Rapou dogokoun: le rap au service de la paix

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct