Défaillance de services ou mécanisme mis en place pour escroquerie ? Quand Orange Mali continue de faire saigner les consommateurs !

La société de téléphonie mobile Orange Mali dispose d’importants abonnés. Supposée être l’une des meilleures sociétés de télécommunication au Mali, Orange ne fait pourtant pas honneur à son rang. La qualité des services, notamment clientèle et technique, laisse à désirer. Ce qui, parfois, pose des interrogations sur l’image même de cette société. S’agit-il d’une défaillance technique ou d’une pure arnaque déguisée ?  

 Il n’est pas interdit de faire une faute ou une erreur professionnelle, mais la réplétion d’erreurs n’est plus une erreur, c’est tout autre chose. Orange Mali, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est l’une des meilleures dans son domaine, comme nous informent ses publicités depuis des années. Mais sauf que, au-dedans, plusieurs abonnés se plaignent de la qualité des services offerts qui laissent à désirer. Le laxisme dans le traitement des réclamations est l’une des raisons qui sous-entend notre écrit.

 

Pour la petite histoire ; si un “intellectuel’’ met une semaine pour réclamer le remboursement d’un prélèvement d’une recharge de crédit échouée chez Orange Money, dont l’argent a été retenu sur le compte du client, l’on se demande alors qu’adviendraient de nombreux Maliens illettrés abonnés qui utilisent ce service depuis des années ?

Il s’agit, en réalité, d’un client dont la période de validité de son crédit de connexion Internet était sur le point d’être annulée à minuit. L’ayant constaté, ce dernier décide de charger 5000FCFA de crédit de connexion afin de préserver le restant de 1 Go. Malheureusement, deux tentatives de recharge ont échoué et le restant de son crédit de connexion a été simplement invalidé comme le veut la logique Orange. Sauf que dans cette manœuvre de recharge, Orange Mali à prélever deux fois 5000 F alors qu’il affichait sur le téléphone portable du client “échec de l’opération’’. La surprise est que lorsque le client a décidé de réclamer auprès du service clientèle d’Orange Mali afin de rentrer en possession de ses fonds, c’est toute une autre procédure. La somme de 5000 FCFA, qui a été prélevée successivement deux fois, soit 10 000 f, sera remboursée avec écart de jours. Le premier a été reçu par le client 5 jours après et le second est toujours en attente. Selon les explications du service clientèle, cela doit prendre 24 heures encore. Une incompréhension totale chez la cliente qui se demande si la somme qui a été prélevée deux fois dans un intervalle de temps de moins de 05 minutes ne peut pas être remboursée à temps. Et jusqu’ à l’heure où nous mettions sous presse, la victime d’Orange MONEY n’a pas reçu l’intégralité de son dû. Et pourtant, l’incident s’est produit depuis une semaine.

Voilà l’attitude d’une société qui se dit leader dans le domaine alors que le client doit faire des pieds et des mains quand il s’agit de rentrer en possession de ses fonds prélevés sans offres de service.

 

Ce qui retient l’attention est que, comme ce client, plusieurs autres Maliens en sont victimes chaque jour, et cela génère des centaines de millions, voire des milliards à l’Opérateur Orange si l’on se réfère sur la durée de la réclamation, ce, malgré l’insistance du client. Combien de Maliens sont victimes de ces pratiques dont ladite société explique par les pannes et dérangements quand on sait qu’au Mali, plus de 30% de la population sont analphabètes, mais utilisent Orange Money. En toute probabilité, si l’on recense les victimes d’Orange Mali, nous allons retrouver un important nombre de cas.

 

Pour rappel, en 2017 MALIACTU.INFO a publié en ligne un article du journal « Démocrate Mali », titré :« L’arnaque de trop d’Orange : soustraction d’argent sur les comptes Orage money de plusieurs clients allant 5000 FCFA à plusieurs millions de FCFA. » dans lequel leur rédaction dénonce ces mêmes pratiques honteuses de l’Opérateur. Ce journal parle de soustractions inexpliquées d’argent sur les comptes Orange Money de plusieurs clients allant de 5000 FCFA à plusieurs millions de FCFA.

Aujourd’hui, 5 ans après, fort est de constater que ces pratiques continuent et que rien n’a changé.

Lorsqu’on jette un regard sur ses chiffres, on peut aisément comprendre que cette société pourrait se faire des bonus illicites sur le dos de ces personnes ne maîtrisant pas tout ce processus de réclamation. En clair, ce sont d’énormes profits que réalise Orange Mali en faisant saigner les populations. Aussi, on peut aisément donner raison à ceux qui pensent que la France à travers ses Sociétés boit le sang des pauvres africains pour vivre tel un vampire.

Toutefois, la question qui se pose est de savoir ; si Orange n’est-il pas en mesure de voir à partir de sa technologie que la demande du service du client n’a pas été offerte. Sinon, il se pose un gros problème de défaillance technique. Autrement, c’est une simple arnaque organisée par certains agents au sein de cette société.

Comment Orange peut-il garder l’argent d’un client durant toute une semaine sans même lui présenter ses excuses ? Toujours est-il que jamais on n’a découvert le cas contraire qui est de mettre « leur argent » sur le compte d’un client, par mégarde, ne serait-ce qu’une minute ?

Et il n’est pas question de laisser prospérer ces méthodes peu orthodoxes, un mécanisme bien défini pour plumer les consommateurs maliens qui souffrent déjà d’une crise interminable.

La Rédaction

LE COMBAT

Vous allez aimer lire ces articles

Mobilisation historique a la place de l’indépendance pour soutenir la transition : Le Peuple Malien dit non aux sanctions injustes de la CEDEAO

Mali : des personnalités saluent la mémoire de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta comme un “homme d’Etat” (SYNTHESE)

Sanctions de la CEDEAO contre le Mali : La BCEAO ne peut recevoir de directives de la CEDEAO

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct