Suite au mot d’ordre de grève de 15 jours des syndicats signataires de l’éducation du 15 octobre 2016, la coordination nationale de l’AEEM a procédé hier lundi 18 mars 2019 à une sortie nationale de 48 h renouvelables.

Le syndicat estudiantin se dit déterminé  à ne laisser aucune école s’ouvrir tant que les syndicats et le gouvernement ne trouveront pas un terrain d’entente. Notons qu’à Tombouctou également, hier, les élèves ont marché pour réclamer la réouverture des classes. Cette marche fait suite à plusieurs autres manifestations dans la capitale malienne ainsi que dans des régions pour les mêmes buts. La société civile dit vouloir entreprendre dans les jours à venir des actions plus solides afin de permettre à l’école malienne de sortir de cette crise incommensurable.

Source: Le Pays