Enseignement supérieur : deux visiteurs de marque à L’ESJSC

Le partenariat entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et celui de la Communication et de l’économie numérique ne cesse de prendre du volume. Après avoir collaboré pour la formation de 150 boursiers sélectionnés lors d’un test suite à leurs performances scolaires au baccalauréat, au titre de l’année scolaire 2019-2020, le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Pr Amadou Keïta et son collègue de la Communication et de l’économie numérique, Dr Hamadoun Touré, ont visité, hier, l’école supérieure de journalisme et des sciences de la communication (ESJSC) pour jauger les conditions de travail des étudiants et de l’administration.

Les deux ministres ont été accueillis par le directeur général de l’ESJSC, Pr Alassane Diakité, avant d’échanger avec lui et son staff technique sur les besoins de son établissement. Un véhicule de reportage, un minibus de 30 places pour les sorties pédagogiques, un auto car pour les voyages pédagogiques inter urbains, un studio complémentaire, la nécessité de disposer d’une fréquence Radio, le matériel de reportage (caméras, dictaphones), d’ordinateurs portables pour les étudiants sont des besoins exprimés par le responsable de l’ESJSC. Les ressources documentaires, l’accompagnement de la mise en œuvre des aspects de la formation liés à la pratique professionnelle et la prise en charge des missions d’enseignement y figurent aussi. Le directeur général a souhaité disposer d’enseignants permanents, d’un nouveau site plus calme pour son école. Il a également espéré que les étudiants accèdent facilement à l’information.
Le doyen des enseignants de l’établissement, Diomassi Boboté, a aussi souhaité plus de moyens et de collaboration entre l’école de journalisme et les départements en charge de l’Enseignement supérieur et de la Communication.

Le ministre Amadou Keïta a fait le constat que l’ESJSC a les mêmes concepts, visions et fonctionnements que l’école nationale d’administration (ENA-nouvelle formule) et mérite donc d’être encouragée. Il s’est engagé à transmettre au ministre de l’économie et des Finances les besoins exprimés par les responsables de l’ESJSC.
Son collègue de la Communication et de l’économie numérique a rappelé que l’une des missions essentielles de la Transition est l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles. Pour y arriver, le gouvernement a besoin de l’accompagnement de la presse et de l’ESJSC. Et Dr Hamadoun Touré de souhaiter que l’ESJSC mette deux enseignants à la disposition du gouvernement pour des cours de communication gouvernementale.

Les deux ministres ont ensuite visité les locaux, notamment la médiathèque, la salle informatique, la bibliothèque, la salle de montage et les studios radio et télévision.
Rappelons que l’ESJSC, créée par la loi du 5 mars 2015, a ouvert ses portes en 2017. Elle a comme missions la formation initiale dans les métiers du journalisme et de la communication, le perfectionnement des professionnels des médias, l’offre d’expertises et la réalisation d’activités de production dans le domaine des médias, de la communication et de la recherche.

La presse écrite, la radio et la télévision sont les filières de formation de l’établissement qui délivre la Licence professionnelle en journalisme et le Master en cours.
Les étudiants sont encadrés par de grands professionnels qui font autorité dans le domaine du journalisme et de la communication, notamment Diomassi Boboté (ancien professeur du CESTI), Souleymane Drabo (ancien directeur général de l’AMAP), Tiona Mathieu Koné, Baba Djourté (des anciens de l’ORTM), Seydou Cissouma (ancien conseiller technique à la Présidence). Il y a aussi des professeurs d’enseignement supérieur comme Macki Samaké (ancien recteur de l’ULSHB) et Bréma Ely Dicko (sociologue).

Sidi Y. WAGUÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Formation technique professionnelle des Jeunes : inauguration d’un centre à Missabougou

Session d’information et d’échanges entre le gouvernement et les syndicats de l’éducation

Harmonisation des grilles salariales au Mali : les enseignants alertent et avertissent

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct