ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : Échange autour d’un rapport d’étude importante

Le jeudi 30 janvier 2020, l’Hôtel Onomo de Bamako a servi de cadre à la cérémonie d’ouverture de l’atelier de validation du rapport de l’étude sur la satisfaction des employeurs de diplômés sortant des IES directement soutenues par le PADES (Projet d’Appui au Développement de l’Enseignement Supérieur). C’était en présence de M. Massa Makan DIABATÉ, représentant le Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, du Pr Bakary CISSÉ, Coordinateur PADES, des Présidents de Conseil d’Universités, du représentant de la banque mondiale (responsable projet formation), du représentant du Directeur National de l’Enseignement Supérieur, des responsables des IES ainsi que plusieurs acteurs de l’Enseignement Supérieur malien.

 

Le Coordinateur du PADES, Pr Bakary CISSÉ a vivement remercié les acteurs de l’Enseignement Supérieur. Selon lui, il s’agit d’un important atelier visant l’étude sur la satisfaction des employeurs de la performance des sortants recrutés ; les changements dans la demande de compétences dans les différents secteurs. ‘’Cette étude permettra de retracer le parcours des sortants et le temps nécessaire afin de trouver un emploi ou d’en créer (auto-emploi, auto-entreprenariat)’’ affirme-t-il. D’ajouter qu’elle permettra également de relever les contraintes liées à l’insertion professionnelle du point de vue des jeunes, leur profil socio-économique, les domaines d’activités ainsi que les conditions de mobilité des jeunes dans l’emploi.
Parlant des résultats attendus, il a évoqué qu’ils serviront pour développer un Programme Sectoriel de l’Enseignement Supérieur complet et une deuxième phase d’investissement dans le secteur. ‘’En effet, un plan sectoriel qui sera utilisé par les universités pour orienter leurs plans stratégiques sur l’amélioration de la qualité et de l’efficacité. Deuxième du genre après celle de 2016 – 2017, l’objectif final est d’évaluer l’insertion professionnelle des sortants des quatre IES directement soutenues par le projet et servira d’indicateur d’appréciation de la performance des institutions concernées’’, a-t-il fait savoir.
À l’en croire, il s’agit entre autres : de présenter les potentialités de formation dans les instructions concernées en vue d’informer les acteurs, les partenaires et surtout les décideurs des enjeux de la formation dans les IES institutions concernées ; d’Identifier les secteurs prioritaires d’insertion des sortants des IES concernées par voies (de concours, d’affinités interpersonnelles, de négociation sociale, etc…) et la durée moyenne d’insertion des diplômés dans le tissu économique; d’Identifier des axes de partenariat (PPP) afin de favoriser une meilleure collaboration (synergie) entre les différents acteurs des politiques économiques et d’emploi; et de favoriser des prises de décisions par les décideurs qui permettront à l’université de jouer pleinement le rôle de formation de compétences.

Au nom du Ministre Mahamoudou FAMANTA, M. Massa Makan Diabaté a adressé ses vifs et sincères remerciements à l’endroit des différents acteurs de l’Enseignement Supérieur pour leur présence massive audit atelier de validation. Ainsi, il a témoigné que le sous-secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique constitue un précieux outil pour le développement économique et social du Mali. D’ajouter qu’il demeure non négligeable avec ses potentialités énormes. Notamment en matière de formation du capital humain susceptible d’amorcer le développement à tous les niveaux (l’industrie, le commerce, la santé, l’agriculture et la culture), tout en contribuant à l’employabilité des jeunes et de réduire la pauvreté. À cet effet, il a rappelé l’objectif de l’atelier tout en invitant les participants à plus de lucidité dans l’analyse du document pour des contributions et suggestions pertinentes permettant l’élaboration d’un document digne de ce nom.
Le représentant du Ministre a renouvelé les remerciements du département à l’endroit des partenaires techniques et financiers, en particulier la Banque Mondiale.

Dognoume DIARRA

Le Combat

Vous allez aimer lire ces articles

CRISE SCOLAIRE : Mise en garde de La Plateforme Nationale pour une Ecole Apaisée au Mali

MESRS : Le ministre Pr. Amadou Keita offre un repas symbolique aux conciliateurs et aux partenaires de l’école

Première édition de graduation à l’INTEC SUP : 300 diplômés composent la promotion Hamadaou Sylla

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct