Enseignement supérieur : Le SNESUP toujours sur le pied de grève

Le Syndicat national de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Snesup) a observé une grève, mardi et mercredi derniers, pour revendiquer la signature immédiate de l’ordonnance sur les nouvelles grilles indiciaires planchers 755 et 850 et plafonds 1555 et 1650 et sur l’augmentation de 2 ans de l’âge départ à la retraite pour les enseignants-chercheurs seniors (maîtres de conférence/maîtres de recherche professeurs/professeurs/directeurs de recherche).

Les autres doléances sont l’application immédiate de la prime de recherche sur les salaires des enseignants-chercheurs conformément à l’article 34 du décret n°2017-0850/P-RM du 9 octobre 2017 fixant les modalités d’application du statut des enseignants-chercheurs du 27 septembre 2017 ; le paiement immédiat et intégral des arriérés d’heures supplémentaires et des frais des tâches liées aux examens de l’année académique 2016-2017 ainsi que 2020 et 2021.

Les syndicalistes exigent aussi l’intégration immédiate dans la fonction publique des 59 travailleurs contractuels du Snesup issus des 502 contractuels et la signature immédiate du décret n° 2017-085/P-RM du 9 octobre réélu en vue de la hiérarchisation des assistants et des attachés de recherche.

Par rapport à l’intégration dans la fonction publique des 59 travailleurs contractuels du Snesup, le secrétaire général, Dr Abdou Mallé, a précisé que le gouvernement s’est engagé à organiser le test pour 48 contractuels, le samedi 7 août prochain. Quant aux 11 autres contractuels, ils ont bénéficié d’un reclassement de catégorie professionnelle.

Leurs dossiers se trouvent au niveau de la Primature pour gestion. «Ce sont des dossiers litigieux sur lesquels le chef du gouvernement doit trancher», a fait savoir le secrétaire général du Snesup. Par ailleurs, Dr Mallé a annoncé que la 2è phase d’une grève de 72 heures sera déclenchée à partir du mardi 3 août si les 4 points de revendications ne sont pas satisfaits. La grève pourrait être illimitée en cas de non satisfaction, a ajouté le syndicaliste.

Sidi Y. WAGUÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Faux, aucune date n’a encore été fixée pour la rentrée scolaire

Journée mondiale des Sourds-muets: les engagements de la Ministre de l’éducation nationale

Crise scolaire: grande menace sur la prochaine rentrée des écoles au Mali

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct