Kangaba, 17 décembre (AMAP) Une rencontre du cadre de concertation sur l’éducation s’est tenue le week end dans la salle de conférence du Centre d’Animation Pédagogique (CAP) de Kangaba sous la présidence du conseiller communale en charge de l’éducation de la commune rurale de Minidian, Kamori Keïta, a constaté l’AMAP.

Trois sujets sont à l’ordre du jour de ce cadre de concertation  à savoir, la gestion du personnel enseignant, la gestion des écoles et la gestion des examens du Diplôme d’Etudes Fondamental (DEF).

Par rapport à la gestion du personnel enseignant il a été question de recrutement, d’affectation, de mutation, de nomination, de permission, des congés et des salaires et subventions de l’Etat.

Ainsi, le recrutement des enseignants est effectué par le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation à travers un concours de recrutement d’enseignants dans la fonction publique des collectivités.

Les admis au concours sont affectés dans les académies d’enseignement pour la mise à disposition dans les CAP pour répartition dans les écoles selon les besoins.

Les mutations des enseignants sont effectuées par les commissions de mutation nationale, régionale et locale sur demande des intéressés ou par nécessité de service suivant l’arrêté N°11-003282/MATCL/2011 modifié.

Les directeurs d’écoles et les agents de l’administration scolaire sont nommés sur proposition du Directeur du CAP (DCAP) par le Gouverneur.

Les autorisations d’absence du personnel enseignant sont accordées par le  DCAP après avis des directeurs d’écoles.

Les congés annuels du personnel enseignant sont accordés d’office par la décision du Ministère de l’Education Nationale (vacances scolaires). Les congés de maternité sont accordés par le Directeur de l’Académie d’Enseignement (DAE) suivant le décret N°2018-0067P-RM du 26/01/2018 et les rémunérations sont transférées au niveau des collectivités territoriales.

S’agissant de la gestion des écoles, elle s’applique aux écoles publiques, communautaires et aux medersas

Enfin, par rapport à la gestion des examens de DEF, les informations ont été données sur les centres d’examen, les candidats, les décisions, la correction et les résultats.

Ainsi, les centres d’examen du DEF sont créés dans les écoles selon le nombre de candidats au DEF par école en raison de 25 à 30 candidats par salle et au minimum 03 salles par centre (arrêté N°10-0061/MEALN du 10/01/2010).

Les candidats au DEF sont inscrits par école selon les critères fixés par la règlementation en vigueur (arrêté N°10-0061/MEALN du 10/01/2010) tandis que les membres du jury de surveillance sont proposés par le  DCAP puis validé par le DAE et transmis au Gouverneur et aux collectivités pour décision.

Les résultats du DEF sont proclamés au même moment dans toutes les écoles ayant présentées de candidats et des informations par rapport aux statistiques des résultats scolaires et aux admis au DEF pour l’année scolaire 2018-2019 du CAP ont été communiquées.

Le taux de passage est de 63,33%, le taux de redoublement 28,15% et le taux d’exclusion 2,77% et sur 2183 inscrits au DEF, 1904 ont répondus présent et 1532 ont été admis soit un taux de réussite de 80,46%.

A l’issue de la rencontre, les membres du cadre de concertation ont recommandé la multiplication de telles rencontres pour être  édifier sur l’école qui est toujours secouée par des mouvements de grève.

 SD/KM (AMAP)