L’intégration des professeurs des collectivités à la fonction publique de l’Etat : Le Sypesco hausse le ton !

L’intégration effective des professeurs des collectivités dans la fonction publique de l’Etat, le paiement normal des salaires, l’augmentation des salaires au seuil de ceux des pays de la sous région, sont entre autres, des doléances exprimés par le Syndicat des professeurs contractuels de l’enseignement secondaire (Sypesco). C’était lors d’un point de presse organisé par les membres du bureau national le 7 Mars dernier, dans la Maison des professeurs du Lycée Bah Aminata Diallo, sous la présidence de M. Adama Konaté, secrétaire général dudit syndicat.

enseignants contractuel paiement maitre professeur greve

 

« Le but principal du Sypesco demeure l’intégration effective des enseignants dans la même et unique fonction publique de l’Etat conformément aux résolutions et recommandations du forum national sur l’éducation, tenu en 2008 », a déclaré Adama Konaté. Pour lui, l’application de ces résolutions et recommandations du forum a été partielle et sélective jusque-là en défaveur des enseignants des collectivités.

 

 

Concernant la gestion de l’école par les collectivités notamment les mairies, elle ne rassure pas le Sypesco. « Elle va de l’amateurisme à l’échec. Sachant bien que l’éducation relève des services pérennes de l’Etat, comment la gestion de ses ressources humaines peut être confiée à des collectivités territoriales sans la moindre compétence en la matière », déplore M. Konaté.

 

 

Elu le 22 Février dernier, lors du 1er congrès ordinaire, le nouveau bureau du Sypesco dirigé par Adama Konaté, fort des acquis, ambitionne de créer une passerelle entre le secondaire et le supérieur ; le respect strict du caractère volontaire de l’AMO ; l’arrêt immédiat du prélèvement sur les salaires des non adhérents et le remboursement des sommes indûment prélevées ; l’octroi d’un statut autonome aux professeurs de l’enseignement secondaire ; l’accélération des contrôles pédagogiques et la signature des projets de décision y afférent ; la titularisation sur titre des collègues recrutés de 2006 à 2010 qui restent encore stagiaires ; la principalisation de ceux qui sont titulaires depuis 2006 et le paiement de tous les rappels à l’échéance (hiérarchisation, intégration, heures supplémentaires) et biens d’autres points.

 

 

« Cette prétendue fonction publique des collectivités où se trouvent actuellement les 70% des enseignants a montré toutes ses limites… », s’est plaint le secrétaire général du Sypesco.

Notons que le Sypesco a vu le jour, le 10 Mai 2010, suite à l’éclatement du syndicat des professeurs contractuels de l’enseignement secondaire (Sypces).

Par Alfousseini Togo   

SOURCE / CHALLENGER

Vous allez aimer lire ces articles

Rapport de la GCPEA sur les attaques contre des écoles: le Mali parmi les pays ayant enregistré le fort taux d’incidences

Éducation : faire de la lecture un plaisir, le projet DEFI s’engage

Extrémisme violent : Les lauréats du projet » Production d’articles, podcasts et dessins de presse sur l’extrémisme violent » primés

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct