Rentrée Scolaire 2019-2020 : Des citoyens parlent de leurs préoccupations

Dans le cadre de la rentrée scolaire 2019-2020, nous avons donné la parole à certains Maliens. Si certains déplorent la baisse du niveau des élèves due à la mauvaise qualité de formations, d’autres, surtout les parents d’élèves expriment leurs inquiétudes quant au déroulé normal de l’année scolaire.

Assoura Djitteye, parent d’élève : « L’Etat doit prendre sa responsabilité pour créer l’excellence dans nos écoles »

Ce que nous, les parents d’élève, déplorons est vraiment la tournure actuelle qu’a pris notre système éducatif. L’éducation du Mali a perdu sa valeur d’antan à cause du recrutement de n’importe qui comme enseignant. Je pense que c’est ce qui explique la baisse de niveau des élèves. Pour moi la responsabilité est partagée entre l’Etat et les responsables de l’éducation malienne. L’Etat doit prendre sa responsabilité pour créer l’excellence dans nos écoles.

Hadda Sandy, parent d’élève : « L’Etat doit honorer ses engagements pris avec les syndicats des enseignants pour que les enfants étudient cette année »

L’Etat doit honorer ses engagements pris avec les Syndicats des enseignants pour que nos enfants puissent étudier dans la quiétude cette année. Les grèves précédentes ont beaucoup joué sur les enfants. En tant que parents d’élève, nous souhaiterons tous que le gouvernement prenne toutes les dispositions pour éviter une nouvelle crise dans le secteur de l’éducation malienne courant cette année.

Fadama Keita, syndicaliste : « Pour espérer une bonne année scolaire 2019-2020, il va falloir que le gouvernement honore ses engagements »

Nous en tant que syndicalistes des enseignants, dirons plutôt que nous ne sommes pas sûrs qu’il puisse avoir de cours conformément aux règles prévues en la matière cette année. Parce que quand on signe des accords, il faudra qu’on les applique. Pour espérer une bonne année scolaire 2019-2020, il va falloir que le gouvernement honore ses engagements. Sans quoi, nous dirons plutôt qu’il est fort possible qu’on puisse retourner à la case départ.

Les précisions de certains élèves : « Notre souhait est qu’on puisse étudier en toute quiétude cette année sans assister à des grèves ou perturbations de cours… »

Nous sommes très contents de nous voir retourner dans les classes. Nos principaux objectifs sont d’acquérir des connaissances, d’apprendre nos leçons afin de bien travailler. L’école est un lieu de retrouvailles mais aussi de travail pour nous. Nous pensons que l’école est un socle de développement pour toutes les Nations. Donc, notre souhait, est qu’on puisse étudier en toute quiétude cette année sans assister à des grèves ou perturbations de cours qu’on a vues l’année passée.

Source: lepays

Vous allez aimer lire ces articles

Editorial : La fuite de sujets à la vie dure dans la refondation du Mali !

DEF 2022 : aucun incident signalé par les autorités scolaires

Démarrage des examens du DEF 2022 ; 237 540 candidats à la conquête du diplôme

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct