Élections générales de 2022 : RAVEC ou fichier électoral c’est non

Au moment où la classe politique s’apprête à préparer les élections, la junte au pouvoir de transition est en passe de couper les vivres. C’est à dire l’aide au parti politique. Et au même moment, elle se coule la douce en s’octroyant de fonds colossaux de souveraineté, or la classe politique souhaite une élection transparente et crédible. En 2022.

Elle voudrait une commission électorale indépendante (CENI) qui empieterait sur les prérogatives de l’état, tandis que la junte propose un un autre organe similaire rattaché au ministre de l’administration territoriale. Un euphémisme peu disposé. C’est une habitude chez le gouvernement le ministère de l’administration territoriale croît souvent agir quand il l’a fini de parler ou d’organiser des rencontres interminable avec la classe politique. Cette fois pourtant, la palabre dure plus que de coutume . Colère dans les états majors des partis politiques, mutisme chez les organisateurs, la junte favorable à une prolongation de la transition, aucune date n’a été fixée pour la tenue des élections générales alors que la transition tire vers sa fin

Source: L inter de Bamako- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Les nonuplés maliens nés au Maroc ont été baptisés

Naissance de 9 enfants par HALIMA CISSÉ au MAROC : La preuve de la défaillance de notre système de santé ?

​Mali: la fête du Ramadan célébrée mercredi

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct