3EME SESSION DU COMITE NATIONAL DE PILOTAGE DU PROGRAMME AGCC-MALI 2 : UNE OCCASION POUR LES DIFFÉRENTS ACTEURS DE MESURER  LE CHEMIN PARCOURU

La nouvelle Ecole Nationale d’Administration (ENA) sise sur la route de Kati a abrité hier jeudi 25 février 2021, la 3ème Session du comité de pilotage du Programme Alliance Globale Contre le Changement Climatique –Mali Phase 2 (AGCC-Mali 2). Sous la présidence du Conseil Technique Modibo Sacko, du Ministère de l’environnement de l’Assainissement et du Développement Durable (MEADD), de Ibrahima AYA représentant de la CONFED/MAECI,  cellule d’appui à l’ordonnateur National du Fonds Européen  de Développement ; du représentant de la délégation de l’Union Européenne, M. Paulino ; du Haut conseil des collectivités territoriales ; du directeur national des eaux et forêts, du Régisseur du programme AGCC-Mali Soumana Fofana.

En effet, le Mali, à l’instar de tous les autres pays sahéliens, reste confronté au phénomène de désertification et aux changements climatiques. Le Mali, pays sahélien  à vocation agro-sylvo-pastorale, demeure fortement préoccupé par les changements climatiques, car notre économie repose essentiellement sur l’exploitation des ressources naturelles qui constituent ainsi un patrimoine économique. Les risques naturels se sont accrus avec l’intensification des changements climatiques (sécheresses à répétition, inondations, vents forts, feux de brousse, déstabilisation du régime des pluies).

« Face à ces menaces, l’action urgente est notre responsabilité, nous ne devons plus attendre pour lutter contre les effets néfastes des changements climatiques, car le temps nous est compté. Il demande des réponses globales soutenues à travers la mise en œuvre des différentes politiques nationales, mais aussi un changement de comportements individuels et collectifs. Le programme AGCC-Mali 2, faisant suite à l’AGCC-Mali 1, a été identifié et formulé en vue de soutenir de façon durable la résilience des populations au changement climatique ».

Selon Modibo Sacko Conseiller Technique, du Ministère de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement Durable (MEADD) : « la présente session du comité national de pilotage a pour objet d’apprécier les attentes par le programme AGCC 2, du 19 juin 2019 au 18 juin 2020 et d’examiner le programme d’activités pour la quatrième année (19 juin 2020, au 18 juin 2021) ».

Pour lui, « elle permettra d’analyser les difficultés/contraintes rencontrées, et formuler des recommandations et des orientations pertinentes pour l’amélioration de la mise en œuvre du programme pour l’atteinte des résultats attendus. Et pour cela, j’en appelle à l’expertise individuelle et mutualisée de tous les membres du comité de pilotage ».

Quant à Monsieur Ibrahima AYA représentant de la CONFED/MAECI cellule d’appui à l’ordonnateur National du Fonds Européen  de Développement, « nous sommes aujourd’hui à mi-chemin. Nonobstant  la crise sécuritaire qui couvre désormais une partie de la zone d’intervention du projet et la crise sanitaire liée à la COVID-19 porteuse d’incertitudes supplémentaires et qui avait entrainé le respect de ce 3ème comité de pilotage, les résultats qui nous sont présentes sont plus appréciables et encourageants ». 

Le représentant de la délégation de l’Union Européenne, M. Paulino, disait lors de son allocution : « l’Alliance global pour le changement climatique a presque un problème commun qui affecte le Mali,  qui affecte également le sahel et toute la planète. En effet la menace que le changement climatique pose pour l’avenir de la vie est une menace partage pour tout le peuple du continent ».

Alpha C. SOW 

NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Mopti : tempête de poussière persistante

Transformation des déchets solides: vers une convention entre la mairie et ‘’Energy Solution System’’

Transformation des déchets : la ministre Bernadette Keïta visite des installations à Sanankoroba et Banankoro

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct