Assainissement en commune I : Associations Dugu Yeelen et Tabolokura ouvrent le débat

C’est à la faveur d’une conférence débat tenue ce dimanche 11 Avril  2021 à la place publique Kolombada de  Sikoro Sourakabougou en  commune I du district de Bamako que les responsables de l’Association Dugu Yeelen et de Tabolokura se sont penchés sur l’épineuse question relative à l’assainissement.

 

C’était en présence  des autorités communales, locales  administratives, coutumières, GIE et une grande foule  venu pour  prendre part à cette rencontre populaire qui touche du doigt l’épineuse question relative  à l’assainissement au sein de la  commune I.

Objectifs : Sensibiliser la population locale notamment les jeunes (  Hommes et Femmes sur les causes  et les conséquences de l’insalubrité dans le milieu urbain d’une part et d’autre part  Echanger avec eux enfin de recueillir leurs avis et besoins sur les bonnes pratiques a adopter.

Remise de kits  d’assainissements, et communication sur l’état de  l’assainissement au sein de la commune ont été les temps fort de cette causerie populaire.

Selon Chaka Traoré président de l’Association Dugu Yeelen  la gestion durable des déchets solides  fait partie aujourd’hui des grands défis aux quels les différentes communes du Mali doivent relever, et cela malgré les efforts consenti par le gouvernement.

« La prolifération des déchets à travers la capitale à  un effet  néfaste sur l’état sanitaire et environnemental de la population.  Il est donc urgent de prendre des initiatives visant à une prise en charge adaptée des déchets afin de faire face à l’augmentation constante du nombre de déchets produits et de  limiter l’impact de la pollution  due à ces déchets », a-t-il déclaré

Il a par ailleurs profité de cette tribune pour saluer le partenariat entre Dugu Yeelen et Tabolokura pour le bonheur de la population de la commune. Selon lui, plusieurs actions sont prévues dans les jours à venir  à Sikoro Sourakabougou pour faire face à l’insalubrité.

L’assainissement est une compétence transférée à la mairie. C’est en ces termes que Souleymane Dembélé coordinateur de la plateforme Besse a planté le décor de son  intervention.

« Il  faut reconnaitre aujourd’hui qu’en commune I du district de Bamako  en matière d’assainissement  nous avons des énormes  difficultés depuis la fermeture de la décharge de Djoumanzana suit à un incident qui a failli coute la vie à l’ancienne maire Mme Konté Fatoumata Doumbia et sa délégation », a-t-il déclaré.

A l’en croire, toutes les familles produisent des  ordures mais aujourd’hui en commune I aucun quartier n’est prêt à accepter  les ordures de l’autre. « Il y’a un sérieux problème de gestion des ordures .Et la plateforme Besse dans le cadre de son plan d’action   appui les différents GIE de la commune à travers des formations  et des renforcement de capacités », a-t-il reconnu.

Pour faire face à l’épineuse question relative à la gestion des ordures, Souleymane Dembélé appelle  les autorités communales et leurs partenaires à mettre sur place des initiatives pour la transformation des ordures, toute chose qui va créer  de l’emploi pour  les  jeunes et changer l’image de la commune.

Daouda  Simpara élu, président de la Commission  Eaux Hygiène Assainissement et cadre de vie  à la mairie  de la commune I, s’est réjoui de cette  initiative de Dugu Yeelen et de l’Association  Tabolo Kura. « Cette causerie populaire nous offre aujourd’hui l’opportunité de faire un grand déballage en ce qui concerne l’assainissement au sein de la commune et d’évoquer les grandes initiatives prises par le conseil communal et leurs partenaires  mais malheureusement pour des  raisons méconnues, toutes ses initiatives ont échouées pour des querelles intestines, et de positionnements politiques  au détriment de l’intérêt de la population », regrette l’élu.

Mohamed Kanouté

Source : Mali24

Vous allez aimer lire ces articles

Interview du Directeur des programmes et du plaidoyer de WaterAid Mali a propos des boues de vidange : « fédérer les efforts déployés par les acteurs… » Dixit M Alassane Maiga

Exploitation du bois d’œuvre : les nouvelles conditions expliquées aux acteurs de Kéniéba, Kita et Bougouni

Mopti : tempête de poussière persistante

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct