Assainissement : les acteurs en quête de solutions idoines aux nombreux défis

L’amélioration du cadre de vie des Maliens mobilise l’administration, les collectivités, la société civile, le secteur privé et les Partenaires techniques et financiers (PTF) du sous-secteur de l’assainissement. Réunis à Koulikoro dans cette perspective, ils évaluent les performances de l’année écoulée et planifient les activités à mener en 2021.

L’ouverture de l’atelier national de validation du rapport annuel 2020 et d’élaboration du Plan de travail et de budgétisation annuel 2021 de la direction nationale de l’assainissement, du contrôle des pollutions et des nuisances (DNACPN) tenu à cet effet a été présidée par la ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Bernadette Keïta. C’était en présence du patron de la DNACPN, l’inspecteur général Moussa Sissoko.
Dans le cadre de la réalisation de ses missions, la DNACPN organise depuis 2005 cette rencontre d’évaluation et de programmation des activités.

Durant quatre jours de travaux, techniciens et autres acteurs impliqués analyseront les réalisations de 2020. Ils débattront des problèmes liés aux questions d’assainissement au Mali et proposeront des réponses assorties d’un plan de travail efficace à la hauteur des enjeux actuels. «Face au rythme d’accroissement élevé de nos villes et au comportement de nos populations, nous sommes obligés de trouver des solutions idoines aux nombreux défis qui caractérisent l’assainissement du cadre de vie des populations», a indiqué Mme Bernadette Keïta. Pour y arriver, elle a assuré de la détermination de son département à relever ces défis avec l’appui des Partenaires techniques et financiers.

Parlant de 2020, la ministre a rappelé qu’elle a été marquée par des crises sociopolitique, sécuritaire et sanitaire liée à la Covid-19. En dépit de ce contexte difficile, la DNACPN a pu obtenir des résultats encourageants, selon Mme Bernadette Keïta. Elle a cité, entre autres, la validation de la Politique nationale d’assainissement (PNA) et de son plan d’actions, respectivement par le Comité technique et le Conseil national de l’environnement. Le Mali a célébré la 11ème édition de la Journée mondiale des toilettes à Bamako et dans les régions. à ces acquis, a-t-elle précisé, s’ajoutent l’organisation de la revue nationale sur l’assainissement total piloté par la communauté, l’assainissement rural à Ségou et l’évacuation de certains dépôts de transit de Bamako.

La ministre Bernadette Keïta s’est félicitée de la poursuite de l’exploitation de la décharge de Noumoubougou, du projet PEPA/GIZ, du Projet de drainage des eaux pluviales de Bamako de la KfW et du Programme de curage des collecteurs et caniveaux du District de Bamako, etc.
Auparavant, le maire de la Commune urbaine de Koulikoro, Bakoroba Kané, avait souligné que cet atelier revêtait pour la population un caractère hautement significatif, parce que porteur d’espoir pour la consolidation de la cohésion et de l’unité nationale.

Envoyé spécial
Makan SISSOKO

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Interview du Directeur des programmes et du plaidoyer de WaterAid Mali a propos des boues de vidange : « fédérer les efforts déployés par les acteurs… » Dixit M Alassane Maiga

Exploitation du bois d’œuvre : les nouvelles conditions expliquées aux acteurs de Kéniéba, Kita et Bougouni

Mopti : tempête de poussière persistante

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct