Le ministre de la Solidarité et de Lutte contre la pauvreté, Hamadou Konaté, a été accueilli par les autorités locales de Barouéli et le village de Siémona, mardi, pour exprimer la solidarité du gouvernement auprès de populations victimes d’inondation, a constaté l’AMAP.

Le samedi 24 août 2019, les populations de Siémona, une localité située à 8 km de Barouéli sur le tronçon Barouéli-Tamani, ont été réveillées par des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la localité. Le village a enregistré 150 mm de pluies, selon la station métrologique de Barouéli, entraînant l’inondation de la localité et ses hameaux avec des dégâts très importants.

Aucune perte en vie humaine n’a été comptabilisée mais plus de quatre vingt dix ménages ont été affectés par des éboulements et effondrements mettant à rude épreuve le quotidien de ces populations sinistrées en proie à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et, surtout, au risque de contamination voir d’épidémies.

La visite du ministre, accompagné du gouverneur de la Région de Ségou, du directeur régional du développement social et celui de la Santé, s’inscrit dans l’élan de solidarité du gouvernement auprès des populations de la localité et s’est matérialisé par des appuis et conseils afin d’apporter du réconfort et l’attention du gouvernement aux sinistrés.

Les notabilités, très fières de la visite des hôtes du jour, témoignage de la considération des autorités du Mali à tous ses enfants, ont estimé, par la voix du chef de village, Makono Diarra que la nouvelle route serait, en partie, responsable de l’inondation car les ouvrages de drainage, les dalots sont mal adaptés et ne permettent pas l’écoulement des eaux.

La délégation attentive aux doléances, a offert trois tonnes de de mil et de riz, huit sacs de sucre et des non vivres composés de consommables d’hygiène, à titre de mesures urgentes, pour soulager les populations sinistrées.

Le ministre Konaté a salué les populations pour leur sens élevé de solidarité, pour avoir hébergé les voisins dont les maisons ont été détruites par la pluie, au lieu de les laisser s’abriter dans des salles de classes, comme cela se passe ailleurs. Il a aussi invité les populations à garder le seuil d’alerte, en cette période de pluie, de ne pas occuper des maisons à risque et de veiller à la qualité de l’eau à consommer.

JC/MD

Source: AMAP