Koulikoro : Campagne nationale de reboisement à Tienfala

La forêt classée de Tienfala dans le Cercle de Koulikoro sur la RN27 à 30 kms de Bamako a abrité mardi dernier la cérémonie de lancement de la campagne nationale de reboisement 2020. L‘événement s’est déroulé sous la présidence du secrétaire général du ministère de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement durable, Mamadou Gakou. Il y a avait aussi le gouverneur de la Région de Koulikoro, le général Débérékoua Soara, des directeurs nationaux du département en charge de l’Environnement, des représentants des partenaires techniques et financiers.

 

L’organisation de la campagne nationale de reboisement a pour objectif de sensibiliser toutes les catégories d’acteurs à s’investir davantage dans les actions de lutte contre la dégradation des ressources naturelles et essentiellement les ressources forestières et fauniques pour renforcer la résilience de nos populations face aux fléaux de la désertification, du déboisement, du défrichage anarchique et des feux de brousse.

Instauré depuis 1995, l’évènement constitue une activité importante du département de l’Environnement, car il s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les fléaux de la désertification et du changement climatique. Le thème de cette année est : «Préservons et restaurons nos écosystèmes pour renforcer la résilience de nos populations». Ce thème, a indiqué le secrétaire général Mamadou Gakou, dénote l’importance de l’arbre et la nécessité de la participation de tous les citoyens à la gestion de nos forêts et sols.

La campagne nationale de reboisement 2020 prévoit la production de 19.929 plants, le reboisement de 27.000 hectares, la mise en défens de 1.000 hectares et la fixation de 300 hectares de dunes. Cette activité est aussi importante dans la mesure où le Mali perd chaque année plus de 100.000 hectares de forêts, selon Mamadou Gakou. C’est pourquoi, a-t-il fait savoir, notre pays a adopté plusieurs politiques et stratégies, dont la politique forestière nationale. Elle intègre les dispositions des conventions internationales, dont celles de Rio comportant la lutte contre la désertification, la convention contre le changement climatique et la convention contre la diversité biologique.

Le secrétaire général du ministère de l’Environnement de l’Assainissement et du Développement durable a invité les populations à planter et entretenir des arbres. La cérémonie s’est achevée par la séance de reboisement au cours de laquelle des centaines de plants ont été mis sous terre sous une fine pluie.

Amadou MAÏGA
Amap-Koulikoro

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Falémé : Chronique d’une mort silencieuse

MONTÉE DES EAUX AU NIVEAU DU FLEUVE NIGER : LA DIRECTION RÉGIONALE DE LA PROTECTION CIVILE DE GAO A RENFORCE LE POSTE DE SECOURS

Ramasseurs d’ordures : Les petites mains de la salubrité

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct