Reboisement de « Les amis de la nature »: 12 000 pieds d’arbre à planter

L’Association « Les amis de la nature » a lancé le samedi dernier la 20e édition de son opération de reboisement dans la cour de la protection civile de N’Tabakoro. Au terme de cette initiative, l’association dirigée par Moctar COULIBALY dit ATT junior entend planter 12 000 pieds d’arbre. Leur participation à la lutte contre la désertification.

 

La cérémonie était placée sous le parrainage de la présidente du mouvement politique et citoyen « An biko » de Fatoumata Batouly NIANE représentée par sa sœur Binta NIANE. Elle avait à ses côtés des responsables des services publics : des eaux et forêts, de la jeunesse et des sports, de la CANAM.

Au cours de cette campagne de reboisement, l’association « Les amis de la nature » s’est fixé comme objectif de planter 12000 pieds d’arbre à travers 9 bosquets dédiés à plusieurs personnalités du pays dont Assimi GOITA, Modibo KONE, Moussa Ag ATTACHER ainsi que la marraine de l’édition Fatoumata Batouly NIANE.

S’exprimant lors de cet événement, le représentant du DG de la CANAM, Ibrahim GUINDO, a salué l’initiative de l’Association « Les amis de nature » qui contribue à la lutte contre la désertification dans le pays. Selon lui, l’arbre joue un rôle crucial et sinon indispensable dans l’équilibre du monde, parce que, soutient-il, sans cette richesse naturelle il n’y a pas de vie.

C’est pourquoi, témoigne-t-il, les pays dits développés qui ont construit leur univers avec du fer et de l’acier sont dans la dynamique d’inverser la tendance en plantant plus de 400 hectares.

« Nous devons prendre conscience de l’utilité de l’arbre. Et booster ce secteur, je vous propose le projet : un enfant, un arbre », a suggéré M. GUINDO.

Pour sa part, Binta NIANE, la sœur de la marraine également membre du mouvement « An biko », après avoir salué la constance de l’association dans l’organisation de cette campagne, a rappelé que leur regroupement œuvre pour la stabilité et la paix au Mali.

« An biko s’associe à toutes les bonnes actions. L’objectif de notre mouvement est de contribuer à la réalisation du Mali Kura. Parce que nous sommes convaincus que ce projet de Mali Kura ne peut pas se réaliser sans le soutien de la société civile », a-t-elle indiqué.

De son côté, Moulaye SIDIBE, chef des eaux et forêts de la commune 6 du district de Bamako et représentant des autorités en charge de l’environnement, a exhorté la population à la plantation d’arbres en vue de freiner la désertification. Il reste persuadé que contre la menace de l’ensablement du pays le reboisement est l’alternative viable.  De même, poursuit-il, il contribuera à sauver et protéger notre environnement, mais aussi de faire face au changement climatique.

« Tous les acteurs doivent se mobiliser pour soutenir l’élan patriotique du reboisement », a indiqué M. SIDIBE.

Outre la plantation de pieds d’arbre dans certains bosquets pour symboliser le démarrage de cette campagne, l’association a profité de l’occasion pour faire des dons à la mosquée de N’Tabakoro, à des jeunes et aux femmes de ladite localité.

Du lancement de ce projet en 2002, les Amis de la nature affirment avoir planté au total 25 800 plantes, à travers le pays.

PAR SIKOU BAH 

Source : Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

Alerte Météo 30 septembre 2022 !

Lutte contre les changements climatiques: Une caravane lancée, hier, par les OSC en partenariat avec OXFAM

Assainissement : Le geste citoyen de Toguna Industries

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct