5ème Arrondissement : Plusieurs individus interpelés en possession d’armes à feu et de produits stupéfiants

Pour lutter efficacement contre l’insécurité sous toutes ses formes, le Commissariat de police du 5ème arrondissement, dirigé par le Commissaire divisionnaire de police Ousmane Diallo, a entrepris une vaste opération dans les différents nids criminogènes de sa circonscription. Plusieurs suspects ont été arrêtés en possession d’armes à feu et de substances prohibées.

D’après nos sources, le jeudi 04 février 2021, aux environs de 09 heures, sur dénonciation d’un informateur désirant garder l’anonymat relative à la présence de deux individus dans une maisonnette au quartier Lassa, soupçonnés d’être les présumés auteurs de différents cas de braquage commis dans le quartier, une équipe du Commissariat de Police du 5ème Arrondissement de Bamako s’est rendue sur les lieux aux fins de constatations, d’interpellation et d’enquête.

A son arrivée, elle a effectivement trouvé ces deux jeunes couchés dans la maisonnette indiquée. Interpellés et après une fouille effectuée sur place, ils ont été trouvés en possession d’un Pistolet automatique (PA) de fabrication artisanale améliorée avec son chargeur contenant trois cartouches.

Conduits au commissariat, il ressort de l’interrogatoire que les deux mis en cause répondent respectivement aux noms de A. Fofana (22 ans) domicilié à Lassa et S. Bocoum (21 ans), domicilié à Sébénicoro. Ils ont été tous mis à la disposition du parquet de la commune IV pour répondre des faits à eux reprochés.

Toujours selon nos indiscrétions, le vendredi 12 février 2021, aux environs de 18 heures, au cours d’une opération, les éléments de la Brigade de recherches ont interpelé deux individus dont l’un, notamment le nommé S. Cissé, était en possession d’un Pistolet automatique (PA) de fabrication artisanale et son chargeur contenant une cartouche et neuf boules d’herbe de cannabis. Quant au second, N. Maïga, il a été interpelé en possession de deux couteaux, une chaine, trois téléphones portables de marque Techno, LG, et City call. Il faut signaler que ce dernier est très bien connu des services de police du Commissariat du 5ème Arrondissement.

Après les enquêtes préliminaires, ils ont été présentés au parquet du Tribunal de grande instance de la commune IV aux fins de droit.

Dans la même dynamique, le samedi 13 février dernier, aux environs de 23 heures, suite à de multiples détonations provenant de Hamdallaye, précisément vers le secteur de l’ACI Bocoum, une équipe de la Brigade de Recherches du Commissariat de police du 5ème Arrondissement s’est immédiatement rendue sur les lieux afin de constater et procéder éventuellement aux interpellations en cas d’infraction à la loi. Sur place et suite à une opération menée d’une main de maitre, les limiers ont pu interpeler sept individus en possession d’une arme à feu de fabrication artisanale avec trois cartouches dans un sac.

Des investigations plus poussées, il ressort que le nommé S. Doumbia, le propriétaire de l’arme en question, s’est présenté comme étant un élément des Forces armées et de défense. A cet effet, il a même exhibé une carte. Toutefois, le présumé militaire et ses six compagnons répondant respectivement aux noms de F. Degoga, M. Touré, B. Diarra, S. Sangaré, N. Dembélé et O. Diarra ont été tous interpelés et présentés au parquet de la commune IV aux fins de droits.

Boubacar PAÏTAO

 

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Il paye un tueur à gages en bitcoins pour se débarrasser de sa femme

BAFOULABE : un accident de la circulation fait des blessés dont des cas graves

SAN : le corps d’un homme découvert en ville

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct