Banankabougou : Pour sauver son mariage, elle se livre à sa belle famille

Le monde a changé. Aujourd’hui, contrairement à la pratique d’un passé encore récent, le déplacement de la jeune mariée à sa nouvelle demeure ne donne pas lieu a des tracasseries. Cela se passe comme une lettre a la poste. Ce ne fut pas le cas dans le mariage du couple Ibrahim/Amina. Et n’eut été la promptitude de la jeune mariée, son affaire était gâtée ä jamais pour une exigence bête.

Nous sommes dimanche 18 aout 2013. Ce jour, Amina et Ibrahim ont décidé de franchir la plus grande étape de leur vie sentimentale. La cérémonie religieuse s’est tenue conformément à la coutume musulmane et dans la plus grande sérénité. Les parents ont réussi leur mission, reste maintenant aux jeunes d’accomplir la leur. La balle étant dans le camp du jeune marié, ses amis ont tout ficelé à savoir la mobilisation des voitures et autres engins à deux roues pour le cortège de la jeune mariée, l’heure et le lieu de rendez vous du décollage. Quand donc les amis du jeune marié sont arrivés dans la famille de la jeune mariée, ils pensaient embarquer avec cette dernière sans aucune difficulté. Ils ne s’étaient pas préparés pour une autre éventualité. Ils se sont acquittés de la fameuse somme de 5000 FCFA aux amies de la jeune mariée. Mais mieux, une âme généreuse de la délégation d’Ibrahim avait ajouté un autre billet de 5000 FCFA, histoire d’inciter les filles d’honneur à ne pas jouer aux troubles fête. Les choses étaient sur le point de se régler vite comme les garçons d’honneur le souhaitaient, quand une jeune dame s’interposa exigeant le payement d’une somme de 15000 FCFA qui revenait de droit aux cousines. C’était une des cousines de la jeune mariée. Cette revendication à l’allure d’une bonne blague au départ prit une tournure dramatique devant l’intransigeance de la fameuse cousine soutenue par une tante.

Plus le temps passe, plus la nervosité gagne du terrain au point que l’un des garçons d’honneur perde les pédales et se déverse sur la cousine qui réplique. L’une des sœurs du jeune marié qui se trouvait sur les lieux pour la même circonstance se mêle, et l’affaire se complique. Il s’en suit d’échanges de propos discourtois et désagréables entre les deux camps. Quand donc les vieux parents de la jeune mariée eurent vent de ce qui se passait, trop tard, une bonne partie de la délégation du jeune marié au nombre de laquelle les plus proches ont déjà rebroussé chemin, bredouilles. Une trentaine de minutes plus tard, aucun signe d’un quelconque retour des amis d’Ibrahim. C’est alors que, discrètement, Amina fut escortée par sa marâtre dans un taxi au domicile des parents d’Ibrahim. C’est là que l’affaire fut réglée et la jeune mariée finit par retrouver son nouveau foyer. Qu’ils sont chers, très chers et très précieux les garçons par ces temps qui courent.

Amara Traoré

Source: L’Informateur

Vous allez aimer lire ces articles

Un bandit de grand chemin mis sous les verrous par le Commissariat de police du 15e arrondissement de Bamako

Braquage à main armée à l’ACI-2 000: Des bandits arrachent plus de 30 millions de FCFA à un homme en pleine journée

Ansongo : La récurrence des vols de bétails dans le village de Bazi Haoussa

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct