C’est chaud pour les populations de Fana: Que de têtes coupées !

Chacun a peur pour sa tête. Un, deux, trois …..jusqu’à 7 et d’autres parlent même de 8 victimes qui ont été retrouvées égorgées par de personnes malfaisantes. Ce nombre de tueries dans cette localité située à 125 km au nord de Bamakosuscite presque la pycnose  parmi ses habitants.

L’inquiétude est montée d’un cran lorsqu’un agent de la Sotelma Malitel a été retrouvé mort la tête coupée et selon les informations son sang emporté par les assaillants. Est-il l’œuvre d’un sanguinaire qui s’amuse à tuer en série, d’un malade mental irresponsable de ses actes ou d’un charlatan pour des sacrifices rituels ? Personne ne le sait. Une chose est toutefois certaine, les populations de Fana, la peur au ventre sont en alerte jour et nuit.

En 2018, une aliénée et son enfant ont été retrouvés morts et dans les mêmes conditions. Nous nous souvenons tous de cette petite Rama que plusieurs mères ont pleuré à l’annonce de sa mort abominable. La petite Ramata âgée de  5ans a été arrachée la nuit au bras de sa mère à côté de laquelle elle dormait. Plus tard, son corps de cette petite fille a été retrouvé à 150 mètres de la maison familiale, éventrée, décapitée, la tête emportée.

Ensuite,  une femme Peuls et sa fille ont eu le même sort en 2019. S’ensuit la mort atroce d’un solitaire sans domicile fixe que les gens prennent comme dément au nom de Bré, lui aussi tué la tête coupée.

 

Et le 6 janvier 2020, le constat était effrayant. Le gardien de la Sotelma, Manafa Touré, marié et père de deux enfants a été égorgé probablement le dimanche 5 janvier et son sang emporté selon des témoins. Ce énième acte barbare a troublé plus d’un habitant de ladite localité.

Nul doute, l’incapacité de nos autorités à nous sécuriser contribue largement à rendre la tâche facile au cours de ces dernières années, à des tueurs de tout acabit.

Qu’est-ce qui se passe dans la tête de ces criminelles ?

Sont-ils dotés d’un mécanisme psychologique qui les pousse à tuer ?

Pour l’instant que des questions sans réponses et quant aux autorités ce sont des communiqués par ci, des déclarations par là pour dénoncer  ces meurtres.

 

Le Fouineur

 

Journal le Combat-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Bafoulabé : braquage contre deux hommes à moto

Terrorisme : Un Malien, un Burkinabè et un Nigérien condamnés à la perpétuité

Hippodrome II : Deux malfrats mis aux arrêts par la Police

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct