Le mercredi 16 octobre 2019, la Brigade territoriale de Dioïla a mis le grappin sur un homme de 38 ans, soupçonné d’avoir tué sa femme. Selon les explications du présumé auteur, Sékou Coulibaly, sa femme, Oumou Coulibaly, avait un amant dans son village.

 

Le présumé assassin médite son sort actuellement à la prison de Dioïla. Agé de 38 ans, il a mis fin à la vie de son épouse dans un champ non loin du village de Natiala, dans la Commune rurale de Kaladougou, cercle de Dioïla. Il soupçonnait sa femme d’infidélité après qu’elle ait accouché d’un enfant qui n’est pas, selon lui, le sien.

Les faits

Sékou Coulibaly, puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est marié à Oumou Coulibaly avant de migrer en Côte d’Ivoire où il a vécu 9 ans durant. Durant ces 9 ans d’absence, il s’est marié à une autre femme, faisant 3 enfants avec cette dernière. Après les investigations d’Oumou Coulibaly, il s’est avéré que son mari a pris une autre femme et qu’il a eu trois enfants avec cette dernière sans l’informer et après avoir passé plusieurs années à l’attente.

Mécontente, elle a informé les frères de son mari, avant de rentrer chez ses parents en attendant le retour de son mari. Là-bas, elle a eu un enfant avec un autre homme. Aussitôt informé du retour de son mari, O.C. retournera chez lui. Mais les choses ont bien changé.

Et d’après les informations recueillies sur place, des disputes opposaient chaque fois le couple, une bagarre s’en est suivie un jour. C’est au cours de cette bagarre que la femme est partie au champ. Le présumé assassin l’a poursuivi pour lui porter un coup fatal au crâne. Après cet acte ignoble, il a pris la tangente pour se réfugier vers la frontière de la Côte d’Ivoire.

Informé de la situation, le commandant de la Brigade de Dioïla a pris toutes les dispositions pour mettre la main sur le présumé assassin, Sékou Coulibaly alors qu’il s’apprêtait à rentrer sur le territoire ivoirien.  Après les interrogatoires du commandant, major Baba Kaïna, il a reconnu avoir tué sa femme parce qu’il avait appris qu’elle avait un amant et que chaque fois elle part le rencontrer dans un coin. En effet, la victime y a été retrouvée gisant dans son sang.

Lire la suite sur L’Indicateur du Renouveau