Inculpé pour incendie volontaire : Moussa Diallo condamné à 5 ans d’emprisonnement et au paiement de 7 millions de FCFA pour dommages et intérêts

Moussa Diallo, né le 19 juin 1979 à Bamako est chauffeur domicilié à Sogoniko. Il a comparu à la barre de la Cour d’assises le vendredi  9 avril 2021 pour incendie volontaire. Ayant été reconnu coupable des chefs d’accusation, il a été condamné à 5 d’emprisonnement ferme et au paiement de 7 millions de Fcfa pour dédommagement.

Courant octobre 2019, le sieur Sadio Sallah, commerçant de son Etat, vient de la France avec ses marchandises, notamment de la friperie et autres. Le nommé Moussa Diallo l’approche pour l’aider dans ses activités commerciales. C’est dans ce cadre que Sadio Sallah lui remet 121 paires de chaussures estimées à la vente à 120 000 Fcfa. Quelques jours plus tard, Moussa vend jusqu’à 70 000 Fcfa, mais il vient remettre à Sadio Sallah seulement la somme de 30 000 Fcfa et les paires de chaussures invendues. Ainsi, Sadio Sallah, dans l’optique de réclamer son dû, se rend au domicile de Moussa Diallo où il le porte absent, avant de laisser un message à l’épouse de Moussa. Mécontent de l’information donnée par son épouse, Moussa Diallo rejoint le sieur Sallah à son magasin pour lui faire des remontrances. C’est ainsi que dans la nuit du jeudi 21 novembre 2019, vers 1h du matin, à son grand étonnement, Sadio Sallah est informé par téléphone que son magasin a pris feu. Une prompte intervention de la foule et des éléments de la protection civile permet d’éteindre le feu. Plus tard, une équipe du commissariat de police du 7ème arrondissement se rend sur les lieux pour constater les faits. Par la suite, les déclarations faites à ladite unité et les témoignages recueillis permettent de savoir que Moussa Diallo est l’auteur principal de l’incendie en question.

Interpellé sommairement au commissariat susdit, il passe aux aveux. Saisi du dossier à la suite du procès-verbal d’enquête préliminaire établi par le commissariat du 7ème arrondissement, le parquet de céans opte pour l’ouverture d’une information judiciaire.

Les faits d’incendie volontaire sont prévus et punis par l’article 305 du code pénal qui suppose pour sa matérialité le fait pour une personne de mettre volontairement le feu à des édifices, des navires, bateaux, magasins, chantiers quand ils sont habités ou servent à l’habitation.

L’inculpé Moussa Diallo reconnaît les faits sans aucune ambiguïté tant à l’enquête préliminaire que devant le magistrat. Il dit être emporté par le sentiment de colère et qu’il s’est arrêté devant le magasin la nuit du jeudi 21 novembre 2019 pour allumer un bout de papier avant de le jeter ensuite à l’intérieur, ce qui a provoqué l’incendie.

En réponse aux questions à lui posées dans son interrogatoire sur le fond, l’inculpé Moussa Diallo a fait les aveux suivants : “Oui, j’ai volontairement mis le feu au magasin du sieur Sadio Sallah. Je lui ai causé d’énormes préjudices, même ma famille s’en est sentie…”

C’est ainsi que la Cour, dans sa délibération, l’a déclaré coupable et condamné à 5 ans d’emprisonnement ferme en plus du paiement de 7 millions de Fcfa en guise de compensation des pertes engendrées chez la victime.

               Marie DEMBELE

Source: Aujourd’hui-Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Drame au quartier Zerni de Yirimadio : Le promoteur de Diabaly Transit tire à bout portant sur son fils de 15 ans à cause de 5millions de fcfa

Affaire d’outrage aux magistrats: Me Kassoum TAPO appelle les fans de Rasbath à calmer le jeux

Mali : saisie de près de quatre tonnes de résine de cannabis par la douane

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct