Jugé pour » trafic international de drogue à haut risque « : ChukwuemerieI Kechuwu Kevin condamné à cinq ans de prison dont deux avec sursis

La Cour d’Assises de Bamako a reconnu ChukwuemerieI kechuwu Kevin coupable de  » trafic international de drogue à haut risque « . Ce Nigérian, âgé de 49 ans, a bénéficié de circonstances atténuantes. Ainsi, il a écopé de cinq  ans d’emprisonnement dont deux avec sursis.

 

Rappelons que ChukwuemerieI kechukwu kevin a été interpellé, le 9 septembre 2018, vers 17 heures, par l’antenne de l’Office Central de Stupéfiants (OCS), en collaboration avec le bureau de la douane de l’aéroport international Modibo Kéïta. Par la suite, le Nigérian avait été conduit dans le bureau de la Cellule aéroportuaire anti-trafic et soumis à une fouille minutieuse au cours de laquelle les agents de sécurité ont découvert deux sachets en plastique contenant un produit granulé de couleur brune, qui réagit positivement au test de l’héroïne.

Interrogé, le présumé trafiquant a affirmé avoir reçu la valise contenant le produit incriminé dans la salle d’enregistrement de l’aéroport de Maputo (Mozambique) avec un certain Nache pour l’acheminer vers Bamako.

Une enquête a été ouverte contre lui et il a été mis à la disposition du parquet en charge de la lutte contre les crimes  liés à la drogue, avant d’être inculpé pour  » trafic international de drogue à haut risque ».

A la barre, l’accusé a expliqué qu’il est venu au Mali afin d’ouvrir une boutique de cosmétique, car évoluant dans ce domaine. A l’entendre, il ignorait carrément le contenu de la valise qu’il devait amener à Bamako. Ainsi, il a demandé la clémence des juges. Mais le procureur a requis qu’il soit  maintenu dans les liens de prévention pour des faits de « trafic international de drogue à haut risque « .

Pour la défense, son client est un grand voyageur à travers le monde. Relevant que ChukwuemerieI Kechuwu Kevin s’est fait piégé par une personne à l’aéroport de Maputo.  » Nous demandons la clémence de la Cour « , a-t-il  plaidé. Avant de révéler que  » l’accusé est le premier fils de son père avec beaucoup de responsabilités «  » Aussi, il a perdu sa mère pendant sa détention  » a-t-il précisé. Et de demander que des circonstances atténuantes lui soient accordées suivant l’article 19 du Code pénal.

La Cour a, dans sa mansuétude, condamné le Nigérian ChukwuemerieI Kechuwu Kevin à cinq ans d’emprisonnement, dont deux avec sursis.

Oumar BARRY

Source: l’Indépendant

Vous allez aimer lire ces articles

Axe Segou-Konobougou: Une voiture 207 percute un garcon de 10 ans

SEGOU : un accident de la fait 2 morts

Réplique des Syndicats de Magistrat à Me Boubacar Karamoko Coulibaly: la sagesse sermonée

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct