Lutte contre les VBG : une loi spécifique, demandée par des défenseurs des droits de l’Homme

Les violences sexuelles deviennent de plus en plus récurrentes à Bamako et d’autres localités du pays. La semaine dernière, une mineure de 14 ans a perdu la vie à la suite d’un viol collectif par 4 garçons à Kati, dans la région de Koulikoro. Selon le ministère de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, la victime a été droguée par ses bourreaux. Les défenseurs des droits de l’Homme invitent les autorités à mettre en place une loi spécifique contre les violences basées sur le genre.

Source : Studio tamani

Vous allez aimer lire ces articles

Bourem : la récurrence des vols décriée

Kayes : une partie du grand marché de la ville incendiée

Abattage clandestin d’âne : 5 individus arrêtés, et nos mamans averties

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct