Pour Infanticide : 4 ans de prison infligée à une aide-ménagère !

Agée seulement de 22 ans, Chouana Sidibé, une aide-ménagère a été punie d’une peine de 4 ans d’emprisonnement pour infanticide. Elle était à la barre des Assises le jeudi 18 mars 2021. 

Question d’enfants ! Certaines cherchent par tous les moyens à les avoir, et d’autres s’en débarrassent, souvent avec des manières abominables. Tel, le cas de cette aide-ménagère du nom de Chouana Sidibé, domiciliée à Sogoniko (Bamako).

En effet, dans la nuit du 14 au 15 juin 2017, la jeune dame a donné naissance à un bébé dans les toilettes de sa patronne. Après délivrance en l’absence de toute assistance, Chouana Sidibé balança illico le nouveau-né dans les latrines. Ainsi, à la suite des traces de sang remarquées dans les toilettes, les habitants de la concession ont compris que l’aide-ménagère venait d’accoucher  et commettre un forfait. Une évidence qui se confirmera lorsqu’après des vérifications à l’intérieur de la fosse septique ont permis de retrouver le corps sans vie d’un bébé.

Partant à cause du fait qu’elle était la seule porteuse d’une grossesse à terme dans cette concession,  elle sera vite confondue à la suite de son interpellation. De ce fait, l’information a été rapidement donnée aux éléments de la Police du 7ème Arrondissement pour interpellation et conduite de la mise en cause pour les besoins de l’enquête.

D’ailleurs, l’inculpée a reconnu l’entièreté des faits qui lui ont été reprochés. Elle déclarera avoir commis ce forfait sous l’effet de la crainte des préjugés sociaux, tels que les représailles des parents au village et surtout à cause de l’indifférence totale affichée de l’auteur de cette grossesse. Elle a de même reconnu que le bébé était né vivant.

Toutes ces informations ont été confirmées par l’arrêt de renvoi. Dans lequel, on affirmait que l’accusée avait vraisemblablement prémédité son projet criminel, qui est l’infanticide, des faits prévus et punis par les dispositions des articles 199 al 5 et 200 al 2 du code pénal malien.

Etant en détention depuis le 22 juin 2017, l’accusée Chouana Sidibé était devant les juges de la Cour d’Assises le jeudi 18 mars dernier avec comme chef d’accusation ‘’L’infanticide’’. Ainsi, elle a été condamnée à 4 années d’emprisonnement dont elle purgera totalement la peine le 22 juin prochain.

Par Mariam SISSOKO

Source: Journal le Sursaut- Mali

Vous allez aimer lire ces articles

Racket sur la voie publique : des mesures disciplinaires ont été prises à l’encontre des fonctionnaires de police mis en cause

Il paye un tueur à gages en bitcoins pour se débarrasser de sa femme

BAFOULABE : un accident de la circulation fait des blessés dont des cas graves

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct