Quartier du fleuve : Un vendeur vietnamien de sandwich criblé de balles par des bandits armés

Dans la nuit du mardi 13 au mercredi 14 Août 2013, un vendeur vietnamien de sandwich a été criblé par des balles des malfrats dans son kiosque situé à 300 m de la brigade des mœurs et à 200m de la brigade fluviale. Ils ont tiré à bout portant sur le vendeur avant de disparaitre avec toute sa fortune. La victime se trouve actuellement dans un état critique à l’hôpital Gabriel Touré.

Il était 22 h 15 minutes  dans la nuit du mardi 13 au  mercredi 14 Août 2013 au quartier du Fleuve, lorsque deux individus sur une moto Djakarta se sont présentés devant le kiosque du vendeur vietnamien de sandwich comme des clients. Mais au fonds, ils avaient leur idée en tête, celle de braquer le pauvre homme. Le premier a présenté  un billet de 10.000F CFA pour  deux sandwichs tout en demandant s’il y avait la monnaie. Au moment de faire la monnaie et préparer les sandwichs, le deuxième qui était sur la moto a fait irruption avec  une arme demandant au vietnamien de rendre ses sous.

 

Face à la résistance du vendeur, les braqueurs ont tiré une balle sur l’homme au niveau de son omoplate. Après l’acte criminel, les deux bandits  ont disparu avec une importante somme et des vivres. Grièvement blessé, l’homme a été  immédiatement évacué à l’hôpital Gabriel Touré. Au moment où nous mettions  cet article sous presse,  la victime était entre la vie et la mort. Les enquêtes seraient en cours au niveau de la brigade des mœurs afin de mettre ces malfrats hors d’état de nuire.

 

Par contre, les populations du quartier du fleuve ont déploré la passivité de nos forces de défenses et de sécurité  quant à leur mission de sécurisation des personnes et de leurs  biens surtout avec la proximité des deux brigades à savoir la brigade des mœurs et la brigade fluviale.  Selon les témoignages, chaque nuit, deux à trois usagers sont agressés et dépossédés de leurs engins. Face à l’inertie de la police, les habitants ont décidé de prendre leur responsabilité en prenant en main leur sécurité et celle de leurs biens.

 

Yacouba Doumbia

Source: Le Débat

Vous allez aimer lire ces articles

Supposée vandalisassions de l’ambassade du Burkina au Mali: l’auteur de la vidéo interpellé

Le drame s’est produit à Kabala : Des cambrioleurs violent et tuent l’aide-ménagère de 19 ans

Koutiala : des dégâts importants après l’incendie d’un camion transportant du coton

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct