Fête du Premier mai : Le syndicat de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale était au rendez vous

Le premier Mai, le Mali à l’instar de la communauté internationale, a célébré la journée internationale du travail. Le bureau syndical de la CMSS n’est pas resté en marge de cette journée. C’est ainsi que les femmes et les hommes de cette institution, appuyés par  la Direction, se sont mis dans les couleurs festives avant et pendant  cette  journée. En effet,  deux jours en avant, les agents de la caisse ont vu nécessaire de procéder à des activités qui riment avec les objectifs de leur institution.

 direction Caisse Malienne de Sécurité Sociale cmss

Les  28 et 29 avril, les agents de la Caisse Malienne de Sécurité Sociale ont respectivement procédé au don sang  en vue sauver des vies. Le  personnel a rendu des visites dans les centres hospitaliers pour s’imprégner de l’état de santé des malades pris en charge par l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO). Ces visites ont été sanctionnées par la remise des enveloppes symboliques aux malades, pour joindre l’utile à l’agréable. Le mercredi 30 avril, un match de football a opposé les femmes de la CMSS et celles de la CNAM dont « les  gagnants sont tout simplement les travailleurs du Mali », Selon M. Modibo Yattara,  Secrétaire Général du syndicat de la CMSS. Mais en réalité, le score a été de 1-0 à la faveur de la CNAM.  Au jour J, les agents de l’institution ont participé au traditionnel  défilé de l’UNTM, avant de donner un spectacle inédit avec un mélange de mélodies du sud et  du Nord comme pour rappeler que le 1er mai de cette année est placé sous le signe de la paix et de le cohésion sociale entre le Nord et le Sud du Mali. A cet effet, le célèbre Moulaye Diarra de Bamako et Baba Salah, l’enfant prodige du  désert, ont fait danser les agents de la caisse sous les rythmes de Kayes  à Kidal, passant par Tombouctou et Gao.  Le plus étonnant pendant le show était de voir Baba Salah chanter le Balani comme un bon Senoufo du Kénédougou. L’objectif de cette fête est selon Monsieur  Yattara, de prendre en témoin l’opinion sur  la cohésion sociale qui règne au sien de la caisse  de Kayes jusqu’au Nord. Il n’a pas tari d’éloge  pour la Directrice Nationale qui n’a  ménagé aucun effort pour le bien-être des travailleurs de la boite. Ainsi : « entre le comité syndical et la Direction, tout va bien. Il y avait  bien entendu une série de besoins pour nos consoeurs et confrères des régions sur les primes de zone et d’autres plateformes de revendication. La direction s’attèle à ce que tous les travailleurs de Kayes à Kidal soient satisfaits à leur demande. », a-t-il dit.

La directrice générale a été vivement remerciée par l’ensemble des travailleurs de la CMSS pour  tout l’effort qu’elle  a abattu  en vue des résultats que la caisse connait de nos jours. Le  traditionnel recensement général  des  retraités en est une parfaite illustration.

Signalons que la CMSS compte  de nos jours 800 agents sur l’étendue du territoire national. En tout cas, ces festivités du 1er Mai assurent davantage l’opinion que seule la solidarité est le souci principal des agents de la CMSS pour que les couches vulnérables aient un meilleur avenir au Mali.

Christelle

SOURCE: L’Annonceur

Vous allez aimer lire ces articles

Au Mali, le centre d’un missionnaire français redonne espoir aux victimes de mines

Les jeux d’argent au Mali : récit d’une zone grise de la loi

La famille d’Olivier Dubois, seul otage français dans le monde, appelle à envoyer une carte postale à l’Elysée

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct