Fête nationale du 22 septembre : L’union et la souveraineté d’un peuple résilient

22 septembre 1960- 22 septembre 2022, la République du Mali a 62 ans d’indépendance. L’accession de notre pays à la souveraineté nationale et internationale a été fêtée cette année par le peuple malien un peu partout à travers le pays. Dans la capitale malienne, deux grands faits ont marqué la journée du jeudi 22 septembre 2022. Il s’agit du dépôt d’une gerbe de fleurs au monument de l’indépendance par le Président de la transition, le colonel Assimi Goïta, et d’une prise d’armes au 34ème bataillon du génie militaire. C’était en présence de l’invité spécial du Mali, le Président de la transition de la Guinée, le colonel Mamady Doumbouya. La prise d’armes a été couronnée par un défilé militaire. Plusieurs hautes personnalités du Mali dont les présidents d’institutions, les membres du Gouvernement, le corps diplomatique et une foule du grand jour, ont pris part aux festivités.

 

Munies des drapeaux et certaines drapées aux couleurs nationales ou encore portant des pancartes avec le nom du président de la transition, les populations de la capitale malienne ont pris d’assaut les voies menant au monument de l’indépendance. Ce grand rassemblement des Maliens, toutes les couches confondues, était simplement patriotique. C’est avec joie et fierté que ces compatriotes  se sont tenus débout pour saluer le cortège présidentiel en direction du monument de l’indépendance. Arrivé sur ce lieu historique qui rend hommage aux pionniers de l’indépendance, le colonel Assimi Goïta  a été accueilli par le président du Conseil national de transition (CNT), Colonel Malick Diaw. Le Chef de l’Etat a d’abord salué le drapeau national sous l’intonation de l’hymne national. S’en est suivi  la revue des troupes et enfin l’instant solennel du dépôt d’une gerbe de fleurs au pied du monument de l’indépendance. C’est après avoir accompli cette tradition en hommage aux pères de l’indépendance  que le chef de l’Etat s’est confié à la presse. « Nous rendons grâce à Allah le tout puissant qui nous a montré ce jour béni et symbolique pour la nation malienne. C’est un jour de méditation pour nos devanciers qui se sont battus pour l’indépendance de notre nation, en l’occurrence le Président Modibo Kéita et ses fidèles compagnons », a dit le Président de la Transition. Et d’ajouter :« Nous avons placé ce 62ème anniversaire sous le signe de l’union dans la souveraineté retrouvée. La défense et le respect de la souveraineté reposent nécessairement sur la défense de l’intérêt des peuples maliens. Cela est un combat de génération pour chaque malienne et malien pétri(e) du patriotisme, d’intégrité et de loyauté. Je lance un appel solennel à tous les Maliens de faire l’union sacrée autour des idéaux de la refondation », a déclaré le Président de la transition.

Du monument de l’indépendance, le cortège présidentiel s’est rendu dans l’enceinte du 34ème  bataillon du génie militaire. Sur place, tous les ingrédients étaient réunis pour la circonstance. Là également, le Président Goïta s’est acquitté du devoir en saluant le drapeau national, avant de procéder à la revue des troupes. Cet ordre  protocolaire ainsi  respecté, le colonel Assimi prendra place côte à côte auprès du colonel Doumbouya comme pour dire que le destin des deux pays sont liés à jamais.  Le moment tant attendu par l’assistance arriva. Il s’agit du défilé militaire qui a vu le passage de tous les corps d’unités dont dispose les Forces armées maliennes (FAMA). Au sol, tout comme dans les airs, avec la parade des avions militaires, les Maliens unis comme un seul homme ont pu mesurer l’image de leur outil de défense fortement engagé dans la défense et la protection de l’intégrité du territoire national.

Ce moment de fierté a été suivi par l’intervention au pupitre du  président Goïta. Il a tout d’abord salué la présence remarquable du Président de la transition Guinéenne aux festivités de l’indépendance du Mali.  Cela, dit-il,  témoigne de son attachement et son amour pour le peuple malien.

Le chef suprême des armées dira  aussi que la défense et le respect de la souveraineté est un devoir de génération. « Aujourd’hui, il est de notre devoir de défendre cette souveraineté qui passe forcément par le processus de la refondation », a expliqué le colonel Goïta.

Selon le Président de la transition, cette refondation  repose sur quatre piliers, notamment l’homme comme premier pilier. « Ce processus doit aboutir à un malien patriote, intègre et engagé pour la défense des intérêts du peuple malien. Le deuxième pilier, c’est de bâtir une armée solide, plus agressive, capable d’intervenir en tout temps et tout lieu, en toutes circonstances. Le troisième pilier, c’est un Etat bien gouverné, un Mali débarrassé de toutes les corruptions, d’injustices et développés. Le quatrième pilier, c’est la cohésion, l’union autour des idéaux de la refondation. Une fois de plus, merci à tout le peuple malien pour sa résilience et son soutien », a conclu le chef de l’Etat.

Sidiki Dembélé

Source: Le républicain mali

Vous allez aimer lire ces articles

Habillement : Le bazin détrôné

Seydou Coulibaly, Enseignant-Chercheur, inventeur d’un four solaire : « Nous luttons contre la dégradation de l’environnement »

Pour cambriolage d’une quincaillerie au marché de Kalaban-coro: Deux malfrats épinglés en paossession de 12 millions de FCFA

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct