Feu au Bulonba de Bougouni : Le président Moussa Doumbia destitué

Le jeudi 13 février 2014, le président du syndicat inter-collectivité « Bulonba » de Bougouni, Moussa Doumbia, maire de la commune rurale de Sido a été destitué par ses pairs pour  mauvaise gestion. Selon la lettre de protestation du personnel, de nos jours, Bulonba est débiteur de 35 mois d’arriérés de frais de location des locaux du siège et neuf (9) mois d’arriérés de salaire du personnel technique.

 

Bulonba Bougouni moussa doumbia

Outre ces charges de fonctionnement, le syndicat des collectivités Bulonba est débiteur envers beaucoup de prestataires. Sa destitution est intervenue  à l’issue d’une session  extraordinaire du syndicat  à son nouveau siège à Hérémakono-Centre à côté de la délégation régionale de Kafo Jiginew de Bougouni.

 

La crise actuelle de Bulonba a été déclenchée par une lettre du personnel de son service technique qui a neuf (9) mois d’arriérés de salaire. A cause cette angoisse sociale et le non fonctionnement du service, les travailleurs de Bulonba ont adressé une lettre au premier vice-président, en faisant ampliation à d’autres responsables de services comme : le préfet, le président du Conseil de Cercle, le percepteur, le contrôleur financier et les 26 maires de la circonscription de Bougouni.

Dans cette lettre les travailleurs ont réclamé le paiement des arriérés de salaires, versement de leurs cotisations sociales à l’INPS. En outre, ils ont dénoncé le président pour avoir détourné un financement des partenaires du Bureau de la Coopération Suisse (BUCO).

Selon nos sources, M. Sidi Fomba, 1er vice-président dès la réception de la lettre a tenté de réunir le bureau de Bulonba afin de trouver une solution à l’amiable. Cette initiative de M. Fomba a été vouée à l’échec par le fait que le président et certains vice-présidents ont boudé les réunions convoquées. Face à l’ampleur que la situation prenait entre le président et le personnel technique, Sidi Fomba et des membres du syndicat ont tout fait pour tenir une réunion extraordinaire le 30 janvier 2014 au cours de laquelle le contenu de la lettre a été porté à la connaissance des membres du syndicat présents.

Le président Moussa Doumbia a refusé de participer à cette réunion extraordinaire du bureau qui a pris des résolutions suivantes :

-convoquer une session extraordinaire de Bulonba dans quinze jours

-Exiger la présence du président de Bulonba, Moussa Doumbia à la prochaine réunion

-Faire l’audit de Bulonba

-Déménager dans les locaux du nouveau siège

-Faire le contrôle sur la base des informations données dans la lettre

-Charger Sidi Fomba de la liquidation des affaires courantes à Bulonba jusqu’à nouvel ordre

Ces résolution ont été appliquées à la lettre, le jeudi 13 février 2014, l’assemblée générale a été convoquée en session extraordinaire au nouveau siège de Bulonba. Les maires et le représentant du Conseil de Cercle ont statué sur les problèmes à eux soumis par le service technique. Sur les 28 membres du syndicat, 20 ont participé à l’assemblée.

Selon les informations fournies par le service technique, le président Moussa Balla s’est rendu coupable de détournement des fonds de la structure ayant engendré des conséquences assez graves : cessation des activités du personnel sur le terrain, manque de fourniture de bureau et de consommables, retard dans le paiement de salaire du personnel à neuf (9) mois soit dix huit millions de francs CFA (18 000 000FCFA) à raison de 2 000 000FCFA par mois., retard dans le paiement des frais de location des locaux du siège, 35 mois soit deux millions cent mille francs CFA (2 100 000FCFA) à raison de 60 000FCFA par mois, la liste des forfaits n’est pas exhaustive.

Au regard de ces faits cités, Moussa Doumbia a été officiellement destitué par ses pairs de ses fonctions de président du syndicat inter-collectivité Bulonba de Bougouni.

Pour ce qui concerne, le règlement des arriérés de salaires et des frais de location de l’ancien siège, le président par intérim Sidi Fomba, maire de la commune rurale de Méridiéla et son équipe doivent les gérer.

Enfin, un audit sera engagé pour rétablir la responsabilité de Moussa Doumbia afin qu’il soit sanctionné conformément aux statuts et règlements de l’association et à la législation malienne.

Il est important de jeter une lumière sur les moyens par lesquels le président détournait les fonds du syndicat inter-collectivité qui sont logés au niveau du trésor public.

 

 

En fait, il y a d’abord l’établissement des fausses pièces justificatives, la récupération des factures prestataires qui ne sont pas payées et le décaissement au niveau de la perception avec la complicité des personnes fautives qui sont présentées par Moussa Doumbia comme agents de Bulonba.

 

 

Interrogé par le journal « Le Relais » sur les faits à lui reprochés, Moussa Doumbia affime qu’il ne reconnaît pas la décision prise par ses pairs au motif que le premier vice-président n’a pas  qualité pour convoquer une réunion du syndicat à sa place.

 

 

Et que la destitution du président ou d’un vice-président ne peut être faite sur la base des statuts et règlement du syndicat, mais plutôt du nouveau code des collectivités territoriales du Mali.

 

 

Moussa Doumbia d’ajouter que « Bulonba » est en retard de 29 mois dans le paiement des loyers du siège au lieu de 35 et que les arriérés de salaire du personnel technique est de 7 mois au lieu de 9. Il conclut que c’est une machination de certaines personnes contre lui et qu’il tiendrait une assemblée générale le 25 février qui dissiperait l’équivoque.

Malgré cette contestation de la décision de la session du 13 février 2014 par Moussa Doumbia, les affaires du syndicat sont actuellement gérées par la nouvelle équipe mandatée qui doit redorer le blason de Bulonba.

 

 

A titre de rappel, il faut noter que le syndicat inter-collectivité « Bulonba » est une structure associative créée par les 26 communes et le Conseil de Cercle de Bougouni.

 

 

Cette structure a pour mission de gérer les projets transversaux bénéfiques à différentes collectivités ou à l’ensemble des collectivités dans les domaines de l’environnement, l’hydraulique, l’éducation et la santé.

 

 

Les services de Bulonba au profit des collectivités sont aussi la formation professionnelle et le montage des dossiers de candidatures pour les financements. Toutes ces missions sont accomplies par un service technique  appelé le Service commun «(SECOM) qui s’occupe du fonctionnement et des aspects techniques de Bulonba.

 

 

Cependant, ce service technique est sous la hiérarchie du bureau élu par l’Assemblée générale composée des 26 communes du Cercle plus deux représentants du Conseil de Cercle. Moussa Doumbia, maire de la commune rurale de Sido est le président de cet organe depuis sa création en 2007. Il est alors à son deuxième mandat.

 

 

Bulonba a été créé pour le le renforcement de la décentralisation et de la gouvernance locale. A cet effet,, depuis sa création il a bénéficié de l’appui et l’accompagnement des partenaires techniques et financiers tels que le BUCO et  Helvetas Swiss Intercoopération qui ont apporté un soutien sans faille à cet organisme afin qu’il soit une vitrine dans la décentralisation malienne.

Seydou KONE

 

SOURCE: Le Relais (Bougouni)

Vous allez aimer lire ces articles

INAUGURATION DU PELOTON PERMANENT DE LA GARDE NATIONALE DE DIOILA DANS L’OPTIQUE DU RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES FORCES DE SÉCURITÉ

Mali: l’armée annonce avoir “neutralisé” plus de 60 jihadistes

Mali : les FAMa annoncent la neutralisation de 59 djihadistes

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct