L’une des difficultés que rencontrent les populations maliennes, c’est l’accès à l’eau dans des zones repoussées et non encore trop habitées. Le souci ayant préoccupé le maire de la commune VI, Alou Coulibaly, un crépuscule de mois carême, la demande a été portée auprès des responsables de l’Agence des musulmans d’Afrique.

Alou Coulibaly maire commune VI 6 Agence musulmans afrique

L’engagement de la mairie et la constance dans les démarches ont fait aboutir le projet de financement d’un forage estimé à 16 millions de francs.La cérémonie a eu lieu à Dianeguela ce samedi après-midi en présence des autorités coutumières, des femmes et des enfants en nombre.

Un château flambant neuf, d’une capacité de 20.000 m3, il fonctionne au panneau solaire et présente 18 têtes de robinets permettant la fluidité dans l’approvisionnement. Quatre quartiers en commune VI sont ciblés : Magnambougou, Sénou, Niamakoro et Yorodiambougou. L’investissement s’élève à 60 millions et c’est un partenariat entre la mairie et l’Agence des musulmans d’Afrique.

La représentante des femmes Mme Koné Adja Sinaba, a salué ce geste qui soulagera désormais les nombreuses filles qui perturbent leur sommeil à la recherche de l’eau : « Nous n’irons plus  à des dizaines de kilomètres pour l’eau. » C’est un geste noble et elle a promis, avec les populations de la zone, à faire bon usage.

Quant au représentant des donateurs, Bakary Coulibaly dira que ce forage est le 25èmedu genre au Mali et que dans la zone de Tombouctou, actuellement trois autres sont en cours.Il a rappelé qu’ils sont disponibles pour tout le monde : «  ce n’est une œuvre de parti ou de personne, nous sommes pour les bonnes initiatives qui méritent d’être soutenues. »

Le patriotisme est une vertu qu’il faut mettre en action, et Bakary Coulibaly a encouragé les populations à payer leurs taxes. Cela pourrait aider la mairie à financer plusieurs autres forages pour ceux qui le méritent et qui en ont besoin.

Avant de procéder à la coupure du ruban symbolique pour l’inauguration, le Maire Alou Coulibaly tenait à remercier son partenaire qui n’a ménagé aucun effort pour cette réalisation soit. C’est un engagement depuis la période électorale qui avait été pris : « C’est d’abord les populations qui nous intéressent, On aurait pu installer ce forage près de chez nous, mais tout le monde le constate, ici, la zone est caillouteuse et il suffit d’un regard pour qu’on sache qu’il y a un sérieux problème d’eauRien n’est réalisable sans l’eau.»

La mairie se félicite de tout ce qui est fait mais elle aimerait, par la voix du maire Alou Coulibaly, que le partenaire examine le cas de Niamakoro. Il a salué les efforts de ses collaborateurs communaux et politiques au rang desquels l’honorable Mamadou Lamine Djiguiné et le secrétaire général de la sous-section URD de la commune VI Ousmane Samassékou.

Au niveau du conseil communal, le projet est un engagement pris il y a 10 mois et qui se réalise ainsi.  Il va consolider les nombreuses réalisations en cours dans le domaine de l’assainissement et de la réhabilitation de certains quartiers.

Abidine Alhady

Source: figaromali