Formation et Emploi : Les jeunes engagés contre le chômage et l’oisiveté

Après une durée  inlassable consacrée à la scolarité, les jeunes sont confrontés à de nombreux problèmes, particulièrement la quête d’emploi. 

jeunes chomeur mali bamako
Surtout au Mali actuel, la question de travail cause énormément  du problème aux jeunes diplômés sans emploi.  De ce fait, malgré les difficultés de trouver un emploi  qui correspond  à la valeur de leurs diplômes, certains jeunes  ne veulent pas  chercher,  mais préfèrent la débrouillardise. D’autres insistent sur le niveau de leurs diplômes d’études  pour trouver du travail de leur rang. Or, en la matière, l’écrivain français Nicolas Boileau affirme : « il n’y pas un sot métier, il n’y a que de sottes gens ! ». 
De l’avis de certains jeunes, la question d’emploi demeure une politique négligée par l’autorité gouvernementale. Les études ont pour finalité d’avoir du travail, mais on peut penser que l’Etat en question n’a aucune idée de la galère dont souffrent les jeunes sans emploi.  Malgré  la création d’un ministère chargé de l’emploi  au Mali et de la promotion  de l’enfant et de la famille, les jeunes maliens demeurent toujours confrontés  au problème  de labeur. Est-ce  un manque d’initiatives ou de fonds au niveau de l’autorité compétente ? Même  avec  la création de certaines institutions  ou organisations dans le cadre de la promotion de l’emploi  telle que  (APEJ) au Mali la recherche des voies et moyens permettant aux jeunes de trouver  souvent  un endroit pour se coller à un service, dans le cadre du stage, ou encore dans des ONG.  Malgré  tout cela, des difficultés d’emploi  pour les jeunes restent
pertinentes.  Concernant les partenaires à l’instar des organisations  et investisseurs dans le cadre de l’emploi, on peut citer l’Unicef, la banque Mondiale, Orange Mali, Malitel.

 

Ces sociétés de télécommunication  recrutent beaucoup de jeunes diplômés sans emploi. Le souhait des jeunes est qu’il y ait plus de partenaires  comme pour accélérer la création d’emploi en grand nombre.  Ceci  permettra le développement de notre pays. Avec  l’arrivée des investisseurs dans notre pays, ils pourront  soulager de nombreux jeunes chômeurs maliens  et épauler des milliers de chefs de famille en difficulté.
Aminata Kamissoko

SOURCE: L’Annonceur

Vous allez aimer lire ces articles

Mali: l’armée annonce avoir “neutralisé” plus de 60 jihadistes

Mali : les FAMa annoncent la neutralisation de 59 djihadistes

École Supérieure de Journalisme et des Sciences de la Communication (ESJSC) : La 1re promotion baptisée Diomansi Bomboté : 21 hommes de médias sur le marché de l’emploi

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct