GESTION SANS SCRUPULE DES ÉQUIPEMENTS MARCHANDS DE LA CITÉ DES 501 LOGEMENTS : DES RESPONSABLES MUNICIPAUX ET DE GROS BONNETS S’ASSOCIENT POUR FAIRE MAIN-BASSE SUR LE MARCHÉ !

Le Comité de gestion de la cité des 501 logements est en colère noire. Cet état de fait s’explique par le comportement néfaste de certains usagers sur le terrain.

 

A cause du laxisme des autorités municipales avec lesquelles ces gros bonnets entretiendrait des rapports douteux  autour de la gestion des équipements marchands du marché dudit quartier, les responsables du comité de gestion de la cité ont décidé d’agir. Face au constat sur la gravité des faits nous apprenions hier qu’une réunion d’urgence devrait se tenir ce matin sur l’espace en question sur convocation du Maire. Une visite dans le marché nous a permis de cerner toute la gravité des faits, pour lesquels les responsables municipaux ne sont pas innocents. Si la gestion des équipements marchands relève de la compétence des Mairies, pour ce qui concerne la cité des 501 logements  que l’on cherche à doter d’infrastructures pour servir de marché, tout se passe dans une totale opacité. Les autorités municipales et des gros bonnets se sont associés pour faire main basse sur le marché à travers des contrats dont eux seuls savent les clauses. Ici, les maires et les conseillers se sont bien servis dans la distribution des espaces.

Le comble est que dans la réalisation des infrastructures ils donnent le mauvais exemple en érigeant des constructions qui obstruent totalement les différentes voies d’accès au marché. Le constat fait ressortir un cas très grave d’obstruction de la voie d’accès par un usager qui continue de faire l’indifférence, après les injonctions et mises en garde des membres du comité de gestion de la cité et des 501 logements de Yirimadio. Parmi les membres de l’équipe municipale en cause dans les obstructions liées à des anomalies dans leurs constructions, il y a Dr Amadou Baba Sy, cadre du CNID et ancien ministre. Ce conseiller élu en Commune VI du District a été ministre dans plusieurs gouvernements de la Transition de 2012.

Ministre  des Mines puis ministre de la Santé, après le coup de force de Amadou Haya et ses camarades de la défunte CNDRE de 2012.

Un autre membre de l’équipe municipale en cause dans ce dossier du marché de la cité des 501 Logements de Yirimadio, est Ténémakan Koné.  Il dispose d’un magasin construit au mépris de la réglementation en la matière.  Toutes ces personnalités impliquées dans cette situation ont profité de leur statut d’élu pour s’attribuer les parcelles.

Amadou Oumar Diallo membre du Comité de gestion explique : « Nous n’avons pas compris. Les femmes du quartier ont cotisé pour bénéficier d’espaces, mais à notre grande surprise la Mairie s’est opposée au projet en arguant que la gestion des équipements marchands relève de sa compétence. En réalité les autorités municipales se sont attribuées l’espace du marché », confie cet habitant désabusé non sans expliquer, que face aux actes en cours les populations ont le droit de manifester. A ce propos certains extrémistes n’écarte pas l’idée d’enlever les battants qui ont été dressés pour bloquer les voies d’accès.  Le président du comité de gestion, Ismaël Théra, semble dépassé par les évènements et l’attitude de la Mairie qui…

LAYA DIARRA

Source : Le Soir De Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Comité d’Orientation Stratégique : Est-ce un bon casting ?

REGIME SPECIAL DE PENSION AU CNT : Au nom du président et des « saints intérêts »

Mali : 421 violations et abus de droits de l’homme commis en trois mois

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct