Guide d’exposions : La passion de Moussa Diallo

Passionné des arts, Moussa Diallo va vite trouver son chemin : guide d’expositions.

 

La quarantaine révolue, esprit vif, teint clair, cheveux noirs, taille moyenne, Moussa Diallo est marié et père de quatre enfants. Le natif de Niéna (Région de Sikasso) est un amoureux de la culture. Un métier dont il est fier.

Moussa Diallo a passé son DEF à Dioïla en 1978. Il se consacre très vite à sa passion qui est l’enseignement des arts. Il devint guide d’exposition en 2007, au Palais de culture de culture Amadou Hampâté Ba.

Pétris de talent, le nouveau guide d’exposions se fait vite remarquer par son savoir-faire. Ainsi, on lui confie une nouvelle tâche de plus, la régie sons et lumières durant des années.

Des années d’expériences que Moussa va mettre à profit pour suivre d’autres formations aux plans national et international. Il va partager son savoir et savoir-faire dans le domaine de la régie sons et lumières dans les pays voisins dont le Burkina-Faso, la Mauritanie et le Sénégal.

Le désormais patron de la régie sons et lumières organisera l’Opera du Sahel en 2006 au Mali qui aura un succès retentissant en Afrique et en Europe.

Bourreau de travail, Moussa Diallo, fut la première personne à faire la lumière au festival sur le fleuve du Niger à Ségou. Ingénieure de son et lumière, M. Diallo a apporté sa touche à la conception de plusieurs émissions organisées au Mali comme Maxi vacances, « Dolo Kura », Mini star.

Après plus de deux décennies il prend une autre chemise d’aventure, ainsi il dépose sa valise à l’Institut national des sports en 2014, où il sort comme régisseur.

Apres quelques mois de travail, Moussa Diallo incontournable dans le domaine de la culture devient le Directeur adjoint général du palais de la Culture de Bamako et se dit fier de servir le Mali dans le domaine de la culture.

 

Tidiane Bamadio

(stagiaire)

Source : Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

De Bafoulabé à Bamako l’esclavage en passe de prendre un nouvel élan Mamadou Djassa Lah aux trousses d’esclaves révoltés

Quid du meurtre du Colonel Youssouf Traoré ?

La sécurité tout comme souveraineté se conquiert

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct