IMAM MAHAMOUD DICKO: LE MAL AIMÉ ?

L’homme qui incarnait il y a peu, aux yeux de bon nombre de maliens, les valeurs de la droiture, du changement, de la mesure et de probité, fait l’objet d’attaques d’une nature nouvelle depuis quelques temps au Mali. Il semble que le fossé entre le peuple et le chef religieux qui a osé s’afficher dans la sphère politique se creuse de plus en plus,  si bien que d’aucuns le qualifient de ‘’Faiseur et tombeur de roi’’.

Les récentes voix qui se sont levées à l’encontre de l’Imam de Badalabougou viennent de Dr. Djouroukoro Diallo, Dr. Jacqueline Konaté, Dr. Ibrahim Haïdara et Mme Fatoumata Bintou Kéïta qui ont initié une pétition, le 3 juillet 2021, pour dire ‘’NON’ au Centre de l’ancienne autorité morale du M5-RFP, construit pour la Paix et le Vivre ensemble dans le Sahel (CICM). Selon ces enseignantsÉchercheurs, l’existence de ce centre ne partage pas les valeurs morales et éthiques de la communauté scientifique à savoir : la neutralité, l’égalité entre tous les êtres humains. Ils accusent l’imam de vouloir utiliser le couvert de la science et la recherche scientifique pour asseoir des (…)

A.A.D. – NOUVEL HORIZON

Vous allez aimer lire ces articles

Avec 115 milliards, les Domaines ont déjà atteint leur pic de l’année dernière

Santé de la reproduction : pourquoi c’est important d’en discuter en famille

Les témoignages des maires de Kéniéba et de Dabia

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct