Journée internationale de la fille : Sous le signe de la protection en période de COVID19

Le lundi 11 octobre 2021, a été célébrée au CICB la Journée internationale de la fille sous le thème : « Protection des filles en période de COVID19 ». La cérémonie a été présidée par la Ministre de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille, Mme Wadidie Founé Coulibaly.

 

Les filles aux commandes pour la journée aujourd’hui. Mlle Habibatou Dicko a occupé le fauteuil de Mme le Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Dans son intervention, elle a soutenu que la mise en œuvre de certaines initiatives et stratégies, telles que le programme initiative spotlight, le projet SWEDD, le projet Amélioration de l’éducation inclusive pour les adolescentes au Mali, la stratégie nationale pour mettre fin aux violences basées sur le genre et la stratégie nationale multi sectorielle pour mettre fin au mariage, a fortement impacté les résultats.

Selon le président du parlement des enfants, Nouhoum Chérif Haïdara, le choix du thème se justifie par la volonté des plus hautes autorités de lutter contre la pandémie de coronavirus. Il ajoute aussi que la célébration de cette journée permet de mettre en lumière les besoins réels des filles. Aussi, elle sert de plaidoirie pour la cause de la fille, par rapport à beaucoup de contraintes dont les pesanteurs sociales auxquels les jeunes filles sont souvent soumises, notamment le mariage et la non scolarisation.

D’après Dr Amah Klutse, représentant adjoint de l’UNICEF au Mali, les filles et les femmes vivent des problématiques sur le plan politique, économique, juridique et social. Elles ont peu d’accès à l’information et à l’enseignement sur les droits de l’homme et du code de la famille. « La féminisation de la pauvreté se traduit par la fracture numérique qui existe entre les pays et les différentes aires géographiques et sociales. Cela est prouvé par une étude récente réalisée par l’UIT », a-t-il fait savoir.

Ainsi, il ressort de celle-ci que deux femmes   africaines sur trois sont pénalisées en termes de participation à la décision, et une femme sur trois dans le domaine des contenus et des capacités.

H. T

Source : Le SOFT

Vous allez aimer lire ces articles

Ibrahima Diawara à propos des pluies provoquées au Mali : “Nos avions ont toujours volé conformément au contrat qui nous lie à l’Etat.” “Nous sommes pratiquement à 115 opérations depuis juin 2021.. “

Affaire des blindés acquis par le Mali auprès des Emirats Arabes Unis : La vraie histoire des 100 Typhoon ! Un soutien des Emirats arabes Unis au Mali

2e saison de la case de l’entrepreneur Champion’s LAB 2021 : Les 3 meilleurs jeunes entrepreneurs seront primés avec les Prix “Wara”

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct