Libération aux forceps du patron de la Forsat : le gouvernement rassure mais reste ferme

Dans un communiqué, rendu public au lendemain de la libération aux forceps du commandant de la FORSAT, le gouvernement rassure les forces armées et de sécurité que tous les droits de la défense seront respectés. Cependant, il reste droit dans ses babouches quant à la poursuite de la lutte contre la corruption et l’impunité.

« L’acte est condamnable, si l’on en juge par la qualité des manifestants. C’est pourquoi, le gouvernement tient d’abord à rassurer. Rassurer, non seulement, l’ensemble des forces de défense et de sécurité, mais également, les civils qui se verraient en insécurité », indique le communiqué du gouvernement, en date du 4 août. Avant de marquer sa fermeté : « Le gouvernement a retenu, dans son programme d’action, la lutte contre la corruption et l’impunité. Il ne saurait ni faiblir, ni fléchir, dans cette lutte ».
Le gouvernement en appelle à la participation de tous au succès de cette lutte, dont dépend, dit-il, la crédibilité de nos institutions ; mais aussi, la confiance entre les autorités et les citoyens.
C’est pour cette raison, conclut le communiqué, qu’il « ne saurait être question de recul, encore moins d’abandon ».

Oumar Babi

Source: Canard déchainé

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Soumeylou Boubèye Maïga entendu par un juge

Affaire Issa Kaou N’DJIM: le délibéré attendu ce vendredi au tribunal de la C IV

Le Guide de l’inspecteur des services judiciaires au cœur d’une formation du personnel de la justice

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct