Kambila (Kati) : De l’eau potable pour les 1000 logements sociaux et environs

Les 1000 logements sociaux de Kambila et environs sont désormais desservis en eau potable grâce à un branchement sur un forage réalisé par la Somagep.

 

Le 20 janvier 2019, le président IBK remettait les clés de 1000 logements sociaux à Kambila, dans le cercle de Kati. Les logements construits pour les militaires ont été vivement salués par les bénéficiaires. Cependant, un problème majeur a empêché plusieurs familles à occuper les maisons : l’absence d’eau en particulier.

Face à ses désagréments, les résidents ont saisis le ministère de la Défense et des anciens combattants. Ce dernier, a aussi saisi la Somagep-SA à travers le ministère des Mines de l’Energie et de l’Eau et des mines pour approvisionner la cité de Kambila.

Distant de la cité de 3 km, le village de Fanafiè sollicité a mis à la disposition un terrain pour pouvoir faire une adduction d’eau. Ce faisant, la Somagep a ensuite fait le réseau pour l’amener à la cité des 1000 logements sociaux de Kambila.  A ce jour, plusieurs familles ont pu se brancher sur le réseau Somagep.

Mardi 20 septembre, sous une fine pluie, en visite à Fanafiè et à Kambila, le ministre de l’Energie et de l’Eau, le chef d’Etat-major adjoint et le directeur général de la Somagep ont pu s’imprégner de l’effectivité desdits branchements.

En présence d’une foule qui a tenu a exprimé sa joie, le Maire de Kambila, Georges Kané et le chef de village de Fanafiè n’ont pas caché leur satisfaction quant à la réalisation d’un rêve. « Sans eau, pas de progrès », dira l’édile communal.

Le ministre et sa suite se sont ensuite rendus dans la cité des 1000 logements sociaux. Là, Lamine Seydou Traoré et le DG de la Somagep ont visité l’installation des 4 forages qui desservent les familles.

A pas de charge, le ministre s’est rendu dans cinq familles où il a ouvert le robinet d’eau potable, histoire de s’assurer que l’eau y coule à hauteur de souhait. Ce geste a été suivi par la remise des contrats de branchement social à autant de bénéficiaires. Dans chacune des familles visitées, les femmes  qui sont les premières à subir le problème d’eau, ont remercié le ministère pour avoir ôté une épine des pieds. « C’est un sentiment de satisfaction, de joie qui m’anime. Je ne peux que rendre hommage aux autorités pour leur sens d’écoute », a lancé Mme Diarra. A ses dires, le calvaire d’eau potable a duré pendant plus d’une année, « On se réveillait à l’aube et aller chercher de l’eau jusqu’à Fanafiè où le bidon d’eau de 20 litres coutait 100 F CFA au lieu de 10 F ». Dans la famille Diallo, Mme Diallo s’est dit heureuse et a proféré des bénédictions aux donateurs.

Pour que l’eau coule dans les familles à Kambila et dans les villages environs, le ministère à travers la Somagep a débloqué 450 millions F CFA, a souligné le ministre. Si les 600 habitants de Fanafiè vont gracieusement bénéficié de l’eau potable, ceux des 1000 logements ont débloqués 20 000 F CFA (tarif social).

Aux dires du ministre Traoré, sur les 1000 logements sociaux, 300 familles ont déposé des demandes de branchements. Et la Somagep est à pied d’œuvre pour satisfaire ses demandes.

La localité de Fanafiè-coura sera alimentée aussi en eau potable à partir des
forages grâce à la réalisation d’un château et la réhabilitation de 3 autres par la
SOMAGEP-SA.  Elle bénéficiera de quelques bornes fontaines.

Outre  le ministre, le Directeur général de la Somagep, Dramane, a promis que son service ne faillira pas dans le raccordement des familles qui émettront le besoin.

Pour le directeur du Service social des armées, le colonel major, Bréhima Samaké, le « geste va rentrer dans les réalités quotidiennes, parce que les militaires qui sont sur le terrain et qui ont laissés leurs familles une fois informer de l’arrivée de l’eau potable, seront galvanisés davantage ».

Profitant les populations ont déposé d’autres doléances comme l’éclairage public. A ce sujet, le premier responsable de l’Energie a promis que « Des dispositions seront bientôt prises ».

En sommes, il s’agissait au niveau du ministère de l’Energie et à la Somagep de faire la fourniture de l’eau potable un outil de croissance économique et de développement social.

Il faut rappeler que « la vie est apparue dans l’eau, et grâce à l’eau, il y a 3 milliards d’années et sans elle, la planète terre serait restée aride ». Et l’accès à l’eau est un droit humain vital pour la dignité de chaque être humain.

A.S.

 Source: Arc en Ciel

Vous allez aimer lire ces articles

Développement du Mali : Un vœu cher aux retraités d’Amafinu

Journée de la science politique au Mali : Plusieurs thématiques débattues par les experts

Mali : La HAC lève sa mesure de suspension contre Joliba TV News

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct