Kouakourou ou les conséquences d’une armée à double vitesse

Zone inondée à cheval entre les cercles de Djenné et de Tenenkou, cette contrée devient de plus en plus célèbre par son exception républicaine. Son isolement géographique l’a exposé à un isolement culturel imposé par une nette prépondérance des préceptes islamistes.

soldat militaire russe combattant fama armee malienne patrouille terroriste islamiste peuhl koufa

Les adeptes et condisciples du prédicateur Amadou Kouffa y règnent en maîtres absolus, profitant allègrement de l’absence d’une armée défavorisée par la situation géographique de cette presqu’île. Ce n’est point l’unique obstacle auquel sont confrontées nos troupes. Selon nos sources, en effet, l’armée malienne n’est point en manque d’éléments assez talentueux pour faire face à une situation qui requiert tout simplement d’hommes qui se distinguent par leurs aptitudes à la nage. Fort malheureusement, les  corps d’élite spécialisés dans ce domaine sont écartés sans ménagement des positions où leur talent peut s’exprimer et profiter à l’ensemble. Les séquelles des confrontations bérets rouges/bérets verts sont encore indélébiles.

La Rédaction

 

Source: Le Témoin

Vous allez aimer lire ces articles

Le Représentant Spécial des Nations Unies reçu par le commandement militaire à Sevaré

Groupe scolaire de Kalabanbougou village : Où est passé le coffret du château d’eau ?

Mali: Le président Goita accueille des « marcheurs panafricains » qui ont parcouru à pieds 1626 km de Conakry à Bamako

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct