La guerre une affaire de riches…

389 648 000 000 000 FCFA, c’est l’équivalent du budget de la première puissance militaire du monde, à savoir les USA, malgré cette somme colossale et des systèmes de défense hors norme, le pays ne peut parler de risque zéro.

 

Le Mali qui reste l’un des pays les plus pauvres au monde possède un budget militaire légèrement inférieur à 500 milliards de FCFA. Dans ces conditions, il est difficile de miser exagérément sur les équipements pour mener une guerre, surtout lorsqu’il s’agit de groupes terroristes, hybrides, fanatisés, mouvants et innovants.

Dans ce type de conflit, il faut nécessairement faire des choix et surtout développer une pensée stratégique cohérente en tenant compte de tous les aspects du pays.

Le Mali n’a pas les moyens de l’utilisation optimale d’une aviation. Ce sont les américains qui ont récemment fait don d’environ 90 000 litres de carburant aux forces maliennes.

Maintenir la condition du soldat en conflit est la priorité absolue et cela coûte très cher et demande une organisation au millimètre près.

L’utilisation de l’aviation ne s’improvise pas, l’erreur des décideurs politiques nationaux a été de miser sur la publicité autour des équipements, en oubliant le renforcement des capacités humaines et la cohérence des actions.

Il est dangereux de donner des leçons de réorganisation à l’armée en ignorant les enjeux profonds.

Il faut aider l’armée malienne en lui permettant de développer une véritable pensée stratégique en cohérence avec les moyens du pays.

Boubacar Salif Traoré

Vous allez aimer lire ces articles

MALGRE LE CLASH ET LES MALENTENDUS : La France accorde une aide alimentaire en faveur de plus d’1 million de Maliens

Kadiolo : restitution du bilan de la gestion de la commune de Dioumaténè

Macina : éleveurs et agriculteurs se concertent sur le départ et le retour des animaux

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct