Le ministre du désenclavement sur le chantier de la réhabilitation de la route Bamako-Ségou, Phase I : Mamadou Hachim Koumaré satisfait de l’avancement des travaux

Le ministre de l’Equipement, des Transports et du Désenclavement, Mamadou Hachim Koumaré, à la tête d’une forte délégation, a procédé, du samedi 3 au dimanche 4 mai, à la visite des travaux de l’autoroute Bamako-Ségou, première phase. Il était accompagné des membres de son Cabinet, des Directeurs des services techniques de son département et des Honorables députés, membres de la Commission de contrôle de l’action gouvernementale.

travaux route maquette autoroute bamako segou

Partie tôt dans la matinée du samedi 3 mai, du PK 1 (fin de la voie 2×2 voies de Yirimadio) la très forte délégation que conduisait le ministre Mamadou Hachim Koumaré, a débuté sa visite par l’emprise du projet occupée par les investissements des personnes privées et les installations d’EDM sa. Avant de visiter successivement : le pont du PK6+842, la base vie de Baguineda. Et de procéder à la remise aux populations, respectivement, de Kassela et de Zantiguila, d’un forage équipé d’une pompe à motricité humaine. Ensuite, la délégation a effectué plusieurs arrêts, notamment à Zantiguila-Koro koro, qui marque le début du déplacement du réseau d’électricité AMADER.  Un autre arrêt à Markacoungo, où il était question de l’occupation de l’emprise du projet. De même qu’à Markacoungo Fana, une autre occupation de l’emprise du projet par le réseau EDM SA et le début du déplacement du réseau d’adduction d’eau de la société Energie Tilgaz Mali SA étaient à l’ordre du jour. Enfin, la délégation a eu à apprécier le rythme des travaux en cours.

Le ministre des Transports a bouclé sa visite au poste de péage de Markala dont les travaux ont débuté le 1er avril 2014.

A la fin de la visite, le ministre Mamadou Hachim Koumaré s’est dit satisfait de l’état d’avancement  et de la qualité des travaux. Aussi, a-t-il vivement félicité et remercié les Chinois pour la prompte exécution de cette route hautement stratégique et importante pour l’économie locale et nationale.

80% des contraintes levées à ce jour
La visite de terrain aura surtout permis au ministre des Transports et à sa très forte délégation de lever, au bas mot, 80% des contraintes liées à la libération de l’emprise du projet. En effet, le ministre des Transports, après ses différentes consultations avec les populations, est arrivé à la conclusion qu’il s’agissait plutôt d’un problème de communication. Car les populations concernées n’avaient pas l’information. Celles-ci, selon lui, sont désormais prêtes à libérer les emprises des voies.

Lors de ses rencontres avec les  populations, qui sont sorties massivement pour l’accueillir,  le ministre Koumaré n’a pas manqué de leur  faire remarquer que le présent projet s’accompagne d’un important volet social. A savoir : des panneaux de protection et la réalisation de forages pour permettre aux populations riveraines de s’approvisionner en eau potable. Enfin, le ministre a donné l’assurance que la construction de la seconde phase du projet, 1×2 voies, sera réalisée le plutôt que possible. Son démarrage, a-t-il indiqué, est lié à la conclusion de la première phase. «Des dispositions sont prises par le ministre de l’Energie et son homologue des Finances pour le déplacement du réseau d’EDM sa, d’une part, et le paiement des indemnités aux déplacés d’autre part», a-t-il rassuré.

L’honorable élu de Ségou, Yacouba Traoré, président de la Commission travaux publics, a fait savoir que c’est dans le cadre de la mission de contrôle de l’action gouvernementale que ses homologues et lui-même sont là, pour voir et apprécier ce qui se fait sur le chantier. Il s’agit pour sa Commission de s’enquérir de la faisabilité de la route sur le plan social, technique et environnemental, en prenant compte  des préoccupations des populations. «A ce sujet, j’ai recensé quelques unes, la plupart d’entre elles sont déjà résolues. J’espère que le reste sera résolu très prochainement».

Le Directeur général de China Road and Bridge Corporation  (CRDC), Yin Zhiming, a, pour sa part, qualifié la visite du ministre de très importante. «On a connu beau- coup de difficultés, on a réussi à récupérer le temps perdu. Les difficultés pour un chantier de cette envergure ne manquent pas. Cependant, la fin des travaux est prévue pour le 15 février 2015 ».

Le Chef de la Mission de contrôle, Issa Koné, a affirmé que le chantier se déroule de façon satisfaisante. L’état d’avancement des travaux est de 74% contre un délai de 76%. L’entreprise, a-t-il rassuré, est dans la dynamique d’arriver à Ségou, au plus tard, autour du 15 juillet prochain.

La Directrice de l’Agence Nationale de la Sécurité Routière, Assa Sylla, s’est, quant à elle, appesantie sur les caractéristiques sécuritaires de la route.
Pierre Fo’o Medjo

 

source:22 septembre

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : 100 femmes formées aux métiers d’aide-ménagère, de la restauration et de l’hôtellerie

NOUVELLE CONSTITUTION : Levée des boucliers contre l’avant-projet !

Bafoulabé : braquage contre deux hommes à moto

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct