Mairie de la Commune III : Présentation d’un document de politique de l’économie sociale et solidaire

Pour booster le secteur de l’économie sociale et solidaire, la mairie de la Commune III du District de Bamako a présenté, mercredi dernier à la Maison du partenariat, un document de politique de l’économie sociale et solidaire. La cérémonie d’ouverture était présidée par le représentant du gouverneur, Yaya Waïgalo, en présence de la maire de la Commune III, Mme DjiréMariame Diallo, du directeur national de la protection sociale et de l’économie solidaire, Mohamed Bassirou Traoré, ainsi que de nombreux autres invités.

 

L’objectif global du projet est de renforcer les compétences des acteurs qui évoluent dans le domaine de l’économie sociale et solidaire pour le développaient de la circonscription concernée et celui du territoire en général.

Il ressort des explications de spécialistes que l’économie sociale est basée sur des entreprises qui ne travaillent pas pour faire du profit, mais plutôt pour la solidarité et la cohésion sociale. Le document de politique d’économie sociale et solidaire de la Commune IIImarque la détermination de cette collectivité territoriale et de ses différents acteurs à développer le secteur en question, fort de la conviction que faire le choix d’une politique et des programmes de soutienau développement du secteur : c’est inscrire la lutte contre la pauvreté et la création de richesse au cœur des stratégies de développaient de la commune. C’est aussi opter pour une stratégie gagnante pour le développement de la commune grâce à la création d’entreprises et d’emplois, etc.

L’édile de la Commune III a expliqué que l’économie sociale et solidaire est un secteur très diversifié qui présente d’énormes potentialités.

Et de poursuivre qu’il est grand pourvoyeur d’emplois et contribue ainsi à lutter contre le chômage des jeunes, la pauvreté et l’exclusion. Pourla maire, en dépit de tous ces efforts engagés pour la promotiondu secteur, sa municipalité resteconfrontée à certains défis de taille comme ceux portant sur l’accompagnement des initiatives des acteurs, le renforcement de leurs capacités, la protection sociale devant garantir l’épanouissement des acteurs comme les artisans, ouvriers et bien d’autres.

De son côté, le représentant du gouverneur a assuré l’accompagnement total des autorités administratives pour l’atteinte des objectifs du projet.

Amsatou Oumou TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Face aux sanctions de l’UEMOA et de la CEDEAO : Les évêques du Mali prêchent pour « l’union sacrée »

Affaire dite zone aéroportuaire : Les victimes observent une trêve

Sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA contre le Mali : Les syndicats et la société civile condamnent et appellent à la mobilisation générale

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct