Marché Dossolo TRAORE de Médine: les artisans sous menace des spéculateurs fonciers

Encourager les artisans dans ceux qu’ils font et de les assurer de la disponibilité et de l’accompagnement de l’Etat, à travers le gouvernement, particulièrement le département en charge de la culture, de l’artisanat et du tourisme, tel était le but d’une visite, ce mardi 23 novembre 2021, du ministre de la Culture, de l’artisans et du tourisme, Andogoly GUINDO chez les tisserands à Medina-coura ainsi que les ‘’forgerons fentogo’’ et ‘’Djiflémba’’du marché Dossolo TRAORE de Médine.Cette visite a été l’occasion pour ces responsables d’alerter leur Ministre des spéculations foncières auxquelles ils font face.

 

La délégation du ministre qui a été chaleureusement accueillie par des artisans, était guidée par les responsables des organisations des artisans à savoir Mamadou BALLO, président de l’Association Djamadjigui ; Mamadou Mincoro TRAORE, président de l’Assemblée permanente de la Chambre des métiers du Mali,Sékou SAMASSEKOU, président de la ‘’Coopérative des Forgerons fentogo’’, entre autres.
Dans ses mots de bienvenue, le Président Sékou SAMASSEKOU a salué la visite du Ministre GUINDO, avant de l’informer que les artisans de ‘’Fentogo’’ et ‘’djiflémba’’ du Marché de Médine sont menacés par les spéculateurs fonciers depuis très longtemps. Il a ainsi rappelé au Ministre que sous le régime d’Amadou Toumani TOURE, le gouvernement de Modibo SIDIBE avait donné un Titre foncier aux artisans du Marché de Médine. Il a toutefois déploré que ces artisans de fentogo’’ et ‘’Djiflémba’’ soient victimes de propriété foncière. Enfin, Sékou SAMASSEKOU a révélé que les dossiers étaient au tribunal.
Pour sa part, le Ministre Andogoly GUINDO s’est réjoui de l’accueil chaleureux des artisans sur les différents sites visités.
S’agissant du site des tisserands, le ministre de la Culture a fait savoir qu’il avait rencontré des hommes qui sont, selon lui, des gardiens d’une vielle tradition. Il a regretté que le savoir-faire ancestralde notre pays soit aujourd’hui menacé par l’introduction de technique industrielle, notamment dans le domaine du tissage. Le ministre GUINDO a reconnu que malgré les difficultés, ces tisserands étaient restés fidèles à leur tradition et à leur héritage culturel légué par leurs ancêtres.
Concernant les forgerons au marché Dossolo Traore de Médine, Andogoly GUINDO a affirmé que cette visite lui avaitpermis de découvrir un savoir-faire extraordinaire des artisans de notre Pays. Ces hommes, selon lui, font de la fonderie, et qui transforment le fer pour en faire des outils. Il a fait savoir que ces objets fabriqués accompagnentles Maliens dans leur vie quotidienne à savoir des ustensiles de cuisine et divers objets mais du matériel agricole.
Au cours de la visite, le Ministre a fait savoir qu’il a pris bonne note des préoccupations citées par les artisans.
En ce qui concerne le litige sur la propriétéfoncière, Andogoly GUINDO a rassuré que la justice malienne dira le droit, car, assure-t-il, le Mali est un Etat de droit où la primauté de droit une règle sacrée.
« Que les autorités et le public lui-même, veillent sur ces métiers afin qu’ils ne se disparaissent pas. Nous leurs affirmons tout le soutien du gouvernement de la Transition à commencer par le Président de la Transition Assimi GOITA et le Premier ministre Choguel Kokalla MAIGA ainsi que tous les membres du gouvernement », a déclaré le ministre de la Culture.

Par SABA BALLO

Source : Info-Matin

Vous allez aimer lire ces articles

Fondation ATT pour l’enfance : Lobo dans la continuité !

Grand trail : la jeunesse de Koulikoro reçoit le flambeau de la paix avec enthousiasme

ACCÈS À L’EAU ET ASSAINISSEMENT AU MALI: LES ACTEURS FONT LE POINT DE LA MISE EN ŒUVRE DES RECOMMANDATIONS DE LA CONCERTATION DE 2021

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct