MEETING DU MOUVEMENT POUR LA REFONDATION DU MALI : CHOUALA BAYAYA HAÏDARA DÉNONCE LA GESTION OLIGARCHIQUE DE LA TRANSITION

« Nous n’allons pas nous asseoir pour laisser les militaires faire ce qu’ils veulent … »

 

Des milliers de militants et sympathisants du Mouvement pour la Refondation du Mali (MOREMA), se sont mobilisés pour prendre d’assaut le Palais des Sports Salamata Maïga à l’appel des dirigeants à l’occasion du meeting de lancement officiel des activités dudit mouvement effectué le dimanche 04 avril 2021.

Ce fut l’occasion pour le président Me Kassoum Tapo,  le leader religieux Chouala Bayaya Haïdara de lancer des messages forts à l’endroit des autorités de la Transition à la fois dans la conduite des affaires et autour du sort des personnalités détenues dans le dossier dit de tentative de coup d’état. Chouala Bayaya Haïdara, le premier à intervenir dans ce meeting a dénoncé les dérives constatées dans la gestion de la Transition politique.

« Ce qui se passe est une dictature. Nous disons non au coup d’Etat, non aux intimidations. La junte doit faire beaucoup attention et réfléchir un peu à ce qui est arrivé à Sanogo. Moi Chouala je ne cherche pas de place, je ne veux pas de l’argent. Mon seul souci est le devenir des Maliens, aujourd’hui tous les produits de consommation ne sont pas accessibles, du fait de la hausse des prix. Tout est cher : pain, huile, lait ….les Maliens souffrent énormément. Nous appelons à la libération des personnalités qui sont en prison, malgré une décision de justice en leur faveur. Le président Bah N’Daw chef de l’Etat doit écouter sinon … », a en substance dit le leader religieux s’adressant au public rassemblé à cette occasion de lancement des activités du Mouvement pour la Refondation du Mali (MOREMA).

Il a ajouté : « Nous n’allons pas nous asseoir et regarder les militaires faire ce qu’ils veulent ».

Après le jeune leader religieux, l’honneur est revenu au président, Me Kassoum Tapo de prendre la parole pour expliquer les sens du mouvement. Selon l’Avocat, homme politique et ancien ministre de la Justice, le Mouvement pour la Refondation du Mali compte  en son sein près de vingt associations, partis et mouvements politiques…

LAYA DIARRA

Source : Le Soir De Bamako

Vous allez aimer lire ces articles

Communiqué de la réunion conjointe des bureaux Sam et Sylima hier 15 mai 2021 à l’ INFJ

Mali : le partenariat de combat, un facteur de stabilisation (communiqué)

Tominian: La population manifeste pour l’érection de Fangasso et Mandiakuy en cercles.

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct