Mots pour maux: la réorganisation du territoire, constat!!!

La levée de boucliers appelle et interpelle. Cette gestion montre des signes identiques à ceux qui ont révélé ou annoncé le déclin des anciens empires et royaumes : (i) les populations n’adhèrent plus à la démarche des gouvernants (ii), les révoltes deviennent courantes; (iii) certains territoires s’excluent des dynamiques nationales.

Si du temps des empires et royaumes les guerres pouvaient permettre de reprendre la main sur les questions de gestion des territoires.
Qu’en est-il du Mali moderne sensé être géré par des institutions décidées théoriquement par le peuple?
Alors n’a-t-on pas le droit de se poser des questions sur l’avenir de l’unité nationale ?
Probablement oui, car les gouvernants maliens donnent l’impression d’être à court d’idées et montrent des signes d’essoufflements.
Les multiples découpages complaisants ne parviennent pas à avoir l’adhésion des populations.
Il urge de s’interroger sur la problématique de la gestion des territoires, et peut-être même de penser à une reformulation des politiques publiques territoriales.
La dynamique de la décentralisation doit être irréversible, mais est loin d’être parfaite. Les communes peinent à s’auto- développer posant la nécessité d’un nouveau cycle d’imagination et d’intelligence politique pour mieux amorcer un véritable cycle de développement local.
Après ce constat je ferais des propositions dans une prochaine publication.
DD

Message à Magma : quelle audace d’insulter tout un peuple en le traitant d’égoïste, d’egocentrique ! Je rêve même ou c’est quelque chose de réel ?
Quand j’ai vu votre nom comme membre du CNT, j’étais fier, car je vous ai toujours admiré de par votre intelligence, mais je n’aurais jamais cru que vous alliez un jour nous insulter tous sans distinction. Magma, vous n’êtes pas un Kao Djim pour vous permettre de balancer tout ce qui vous vient à l’esprit. Quand on est personnage public, on contrôle son langage, ses faits et gestes. Revenons à votre proposition de projet de loi qui veut octroyer des avantages aux anciens présidents de l’assemblée Nationale. Après vos explications accordées en langue bambara à une page Facebook, j’ai compris l’idéal de votre projet de loi ou du moins l’interprétation que vous lui avez donnée. J’aurais été tellement d’accord avec vous si vous aviez demandé en amont de réduire les avantages énormes financièrement parlant alloués aux présidents de l’AN au cours de leur mandat pour préparer cette retraite. Malgré ces avantages gigantesques, s’ils sont fauchés lors de leur retraite, ben c’est leur problème. C’est comme si vous demandiez d’identifier tous les commerçants qui ont chuté pour les sauver. Nul n’est au-dessus des erreurs, des mauvaises appréciations.
En attendant, demandez pardon au peuple malien pour vos propos de très mauvais goût vous fera grandir. Pour l’heure, on a mieux à faire. Comme vous l’avez dit vous-même, de la manière dont vous n’avez peur de personne, personne aussi n’a peur de vous. J’allais oublier Magma, le peuple ne vous a pas voté pour le représenter. C’est important !
Maliennement, un citoyen de ce pays.

Cheick Oumar Haïdara

Source : INFO-MATIN

Vous allez aimer lire ces articles

Enquête d’opinion Mali Mètre : 66,1% des Maliens n’ont aucune connaissance de l’accord pour la paix et la réconciliation

Restitution du projet «les arbres à palabre » : Les femmes de Gao et de Tombouctou recommandent l’évacuation de toutes les armées étrangères du territoire malien

Protection des albinos : La Fondation Salif Keita et Rotary Bamako Amitié signent un accord de partenariat

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct