Nuit du destin : Multiplions les actes de dévotion !

«Le jeûne préserve de l’enfer, tel un bouclier au combat», «Celui qui jeune un jour pour l’amour de Dieu sera épargné du feu, d’une distance de 70 ans», rapportent les hadiths. En d’autres termes, ces recueils de textes sur les paroles et les pratiques du prophète Mohamed (PSL) et de ses compagnons attestent de l’importance du jeûne pour les fidèles musulmans.

Le ramadan est donc un mois de grande spiritualité, de solidarité et d’entraide entre les fidèles musulmans. Certains érudits expliquent que le ramadan est une immense faveur faite aux Hommes par le Créateur de l’univers pour leur accorder des rétributions inespérées, étendre sur eux sa clémence et sa grâce mais aussi expier leurs péchés.

La dernière décade du mois de ramadan intègre la nuit de leilatoul kadr ou laylat al-qadr ou encoure nuit du destin. C’est pendant cette nuit que le Coran, selon les doctes, a été révélé au prophète Mohamed (qu’Allah lui accorde son salut).

Cette nuit spéciale demeure la plus attendue par les fidèles musulmans. Il leur est recommandé de multiplier les actions de charité envers les plus nécessiteux, les actes d’adoration du Très-Haut, de se faire des bénédictions et de requérir le pardon d’Allah afin de s’ouvrir les portes du paradis. En tout cas, la sourate qadr très riche en enseignements explique les bienfaits de la nuit du destin.

Moulaye Souleymane Ballo, prêcheur à la grande mosquée de Bagadadji, explique l’histoire et les miracles de cette nuit. Selon lui, leilatoul kadr est la nuit où les anges, y compris l’archange Djibril descendent sur terre avec les dossiers et déterminent le sort ou le destin des humains durant une année.

Il explique que le ramadan est reparti en trois décades. La première est dédiée à l’expiation des péchés, autrement dit au pardon d’Allah envers les fidèles musulmans. La deuxième est celle de sa miséricorde sur ses créatures. La dernière décade qui comprend la nuit du destin est consacrée à la préservation des fidèles de l’enfer. Et le prêcheur de rapporter les dires du prophète Mohamed (PSL). «Chercher la nuit du destin dans les derniers 10jours du mois de ramadan et dans les chiffres impairs comme les 21è, 23è, 25è, 27è et 29èjours.

Pour Moulaye Souleymane, il est clair que celui ou celle qui aura la chance de se consacrer à Dieu pendant cette nuit est considéré comme celui qui aura vécu 83 ans et 4 mois dans l’adoration de Dieu. Le prêcheur recommande aux fidèles musulmans de multiplier les prières, les actes de charité et de dévotion, de demander le pardon à Dieu et d’avoir une pensée pieuse pour les disparus.

Le prêcheur invite les fidèles à sacrifier leur temps et leur énergie pendant les 10 dernières nuits du ramadan à des prières surérogatoires, à la lecture du Coran et à la récitation de la sourate Kadr. Le religieux conseille à ceux qui ne connaissent pas la sourate kadr d’en réciter d’autres.

L’importance de la dernière décade du ramadan est admise par tous les fidèles musulmans. Nouhoum Coulibaly, musulman pratiquant, explique consacrer plus de temps à l’adoration d’Allah dans la mosquée pendant cette période. Il y reste pour faire des zikr (invocation d’Allah) pour lesquels, il espère la récompense divine. Il justifie cette constance dans la maison de Dieu par sa détermination à ne pas rater la nuit du destin.

Wassa Diarra relève que leilatoul kadr est une opportunité d’obtenir le pardon de Dieu et d’espérer changer le cours de son destin en bien. Pour elle, les fidèles musulmans doivent toujours témoigner de leur reconnaissance à l’Omniscient et l’Omnipotent mais aussi de sa crainte à travers la foi. Elle indique ne pas échanger leilatoul kadr même contre tout l’or du monde.

Amsatou Oumou TRAORÉ

Source : L’ESSOR

Vous allez aimer lire ces articles

Enquête d’opinion Mali Mètre : 66,1% des Maliens n’ont aucune connaissance de l’accord pour la paix et la réconciliation

Restitution du projet «les arbres à palabre » : Les femmes de Gao et de Tombouctou recommandent l’évacuation de toutes les armées étrangères du territoire malien

Protection des albinos : La Fondation Salif Keita et Rotary Bamako Amitié signent un accord de partenariat

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct