Participation des femmes au processus électoral : Ajcad s’active

L’Association des Jeunes pour la Citoyenneté active et la Démocratie (Ajcad) en partenariat avec Terre des Hommes (TDH) vient de boucler une série de formations dans les Communes de Ségou, Sakoîba et Cinzana-Gare, sur « la participation des femmes aux processus électoraux et aux reformes ». À travers ces séries d’échanges entre les femmes, l’Ajcad vise ainsi à amplifier la voix des femmes dans le processus électoral et réformes institutionnelles afin qu’ils soient sensibles aux droits des femmes et jeunes filles.

 

Ces activités interviennent dans le cadre de son projet « She leads » qui est un programme global dont l’objectif est d’accroître l’influence durable des jeunes filles et des jeunes femmes sur la prise de décision et la transformation des normes de genre dans la société et dans les institutions formelles et informelles. Le projet « She leads » est mis en œuvre par l’Ajcad et il vise le respect des droits universels tout en conjuguant les valeurs liées à une société tolérante, ouverte sur le monde et désireuse de faire évoluer favorablement les traditions et les mentalités vers plus de justice, d’équité et d’égalité.

A Ségou, Sakoîba et Cinzana-Gare, les organisations féminines, les partis politiques, les élus locaux, les organisations de jeunes et les autorités administratives et traditionnelles ont répondu massivement à cette invitation de l’Ajcad.

La thématique de la problématique de la participation des femmes au processus électoral tout en soumettant un rapport narratif contenant les différentes propositions et recommandations.

Selon les autorités de Ségou, ce forum organisé par l’Ajcad vient à point nommé dans un contexte où le Mali s’apprête à tenir les Assises nationales de la Refondation, « organiser un tel forum sur le processus électoral et réformes institutionnelles à l’endroit des femmes et jeunes filles, est vraiment une activité que nous saluons », indique Daouda Diarra préfet du cercle de Ségou.

Plus de 51 % de la population malienne sont des femmes malgré ce chiffre, les femmes sont très peu présentes dans l’arène politiques comparativement aux hommes. Avec cette initiative d’Ajcad-Mali, les femmes doivent saisir l’opportunité pour avancer et occuper pleinement leur rôle. « Les plus hautes autorités ont mis en place le cadre juridique et institutionnel maintenant il appartient aux femmes de se l’approprier et c’est à travers des forums de ce genre, que cela pourrait se faire ». Dixit le préfet de Ségou.

Le Coordinateur régional d’Ajcad, Amadou Diop, se réjouit de la participation massive des femmes concernées ce qui va permettre l’atteinte des objectifs. Selon lui, « l’Ajcad est dans cette dynamique de développement et ce développement doit commencer au niveau local pour ensuite atteindre tout le pays entier. Notre satisfaction est l’accomplissement du devoir ».

L’un des objectifs clés du programme « She leads » est l’amélioration de la participation des femmes dans les instances de prises de décisions pour ce faire, l’Ajcad est à pied d’œuvre pour des activités de plaidoyer et de sensibilisation tout en tenant compte de la situation politique à savoir le calendrier électoral et les futures réformes constitutionnelles.

Albert Kalambry

(Correspondant à Ségou)

Source : Mali Tribune

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : Issa Kaou N’Djim condamné à six mois de prison avec sursis

Conseil National de la Transition: Les victimes des événements de juillet 2020 tenus de prendre leur mal en patience.

Mali : Les assises nationales débutent le 11 décembre prochain (officiel)

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct