Projet system DM: 104 émissions radiophoniques contre le discours extrémiste

L’Union des Radios et Télévisions Libres du Mali (URTEL) et Kunafoni.com soutenus par l’ONG hollandaise Free Press Unlimited (FPU) ont procédé le 18 juin 2022 à la clôture du projet Système DM (On se débrouille pour un meilleur Mali) dans la salle de conférence de la maison de la presse de Bamako.

 

Le 26 juillet 2020, le projet Système DM (On se débrouille pour un meilleur Mali) avait été lancé. Après deux ans de mise en œuvre, le projet a pris fin le 30 juin 2022. A cette occasion, une cérémonie officielle de clôture a été organisée le 18 juin 2022, à la maison de la presse de Bamako.

Placé sous la présidence de Bandjougou Danté, président de la maison de la presse et de l’URTEL, Daniel Dembélé Membre de l’URTEL, Sané Mariam Coulibaly présidente de Kunafoni.com et Al Housseini AL Hadj, Coordinateur, ce projet a connu son épilogue ce 18 juin 2022.

Le concept du projet consistait à unir toute la jeunesse malienne. Ainsi, qu’ils soient du Nord ou du centre, les attentes de ces jeunes maliens sont les mêmes depuis longtemps : trouver du travail, s’insérer dans la société, vivre dignement et paisiblement. La plupart se sentant laissés à leur propre sort, de ce fait, pour certains, la seule porte de sortie est de se rallier aux groupes extrémistes.

Pour rappel, ce projet a travaillé avec 24 radios des régions du Nord et du Centre. Il a permis aux jeunes Maliens, filles et garçons, de participer de manière inclusive et active aux débats publics en partageant leurs idées et en exprimant leurs sentiments dans des programmes radiophoniques, des clubs d’écoutes et des médias sociaux, faits par, pour et avec eux-mêmes, en créant ainsi une contre-rhétorique au discours extrémiste.

Bandiougou Danté, président de la maison de la presse pense que cette initiative a été une vraie école pour l’URTEL. « Nous avons été amenés à travailler pour un modèle qui a réuni plusieurs acteurs. Nous remercions énormément les bailleurs et surtout FREE Press. Nous avons essayé de mettre ensemble les compétences pour atteindre ce résultat », a-t-il affirmé.

En outre, il a tenu à adresser une mention spéciale aux travailleurs du projet notamment Mohamed Salah pour son implication. Par ailleurs, M. Danté a rappelé que le but du projet était d’amener la cohésion face aux différents discours de haine, de violence auxquels faisait face notre pays. « Ainsi, nous avons prêché pour le vivre ensemble en amenant la paix. Je suis persuadé que la formation et les matériels reçus serviront à continuer cette action que nous avons commencée », a-t-il conclu.

Pour sa part, Sané Mariam Coulibaly de Kunafoni.com a déclaré que son organe a participé entend que formateur et média. «  Nous avons eu à former ces jeunes en vidéo mobile qui ont ensuite été utilisées dans le JT Rappé ». Elle reconnaît cependant la complexité lors de la formation car la connexion leur a posé d’énormes difficultés qui ont ensuite été palliées.

En guise de récompenses, les producteurs les plus impliqués depuis le début du projet ont été primés pour leur bon travail, leur assiduité, et leur disponibilité. Ils étaient au total 4 producteurs à être désignés. Ils ont pris part à l’activité pour recevoir leur prix. Il s’agissait de Mamadou Diallo, de la radio Saniya de Segou, Mamadou Komina, de la radio Kaoural de Mopti, Rougayatou Ouedraogo, de la radio Kounary de Sevaré et Nouh Touré, de la radio Jamana de Mopti. Le rédacteur en chef Alhousseini Alhadji était présent à la cérémonie. Ainsi, chaque prix contenait un grand Ciwara, une enveloppe de 100.000F et trois cartes de recharge de 10.000 F CFA.

Tout au long de ce projet, 104 émissions hebdomadaires ont été produites et diffusées en quatre régions et dans trois langues locales (Ségou : Bambara, Tombouctou et Gao : Sonrhai, Mopti : Peul et Bambara) par les 24 radios locales formées et équipées préalablement. Ces émissions ont également été diffusées et discutées sur les réseaux sociaux, et dans les ‘’grins’’. Une compilation vidéo des nouvelles rappés ont été diffusées par Kunafoni.com pour un public plus large.

Le projet a porté sur une durée de 30 mois et un montant total de 449.626 EUR (près de 300 millions Francs CFA) tout étant financé avec le soutien de la Coopération Belge et le ministère des affaires étrangères des Pays Bas.

Ahmadou Sékou Kanta

L’Observatoire

Vous allez aimer lire ces articles

Mali : le bilan s’alourdit à 17 soldats maliens tués dans une attaque à Tessit

Au Mali, le centre d’un missionnaire français redonne espoir aux victimes de mines

Les jeux d’argent au Mali : récit d’une zone grise de la loi

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct