RECRUTEMENT PAR VOLONTARIAT: L’État-major général des armées classe dans la rubrique des fake news

L’État-major général des armées informe l’opinion publique nationale, que contrairement aux allégations qui circulent sur les réseaux, aucun recrutement au niveau des forces armées maliennes sur la base de volontariat, n’est prévu. Par conséquent, cette information relève de la manipulation et tend à la distraction de la population face au but du moment. Par ailleurs, il appelle les internautes à la retenue et à la bonne foi.

 

Cette information circulait sur les réseaux sociaux depuis un certain temps. Il s’agit d’un supposé recrutement sur la base du volontariat. Chose qui, depuis un moment, pousse les jeunes à souvent même organiser des marches pour montrer leur volonté. Par contre, l’État-major général des armées est sorti de son silence.

Dans une note rendue publique sur la page des forces armées maliennes, il est noté qu’une information sur un éventuel recrutement au niveau des forces armées maliennes sur la base de volontariat est en train de faire le tour de la toile. Ainsi, il tient à apporter un démenti formel à cette information qui relève, selon lui, de la désinformation, la manipulation et de la distraction de la population des objectifs du moment et appelle par ailleurs les utilisateurs des réseaux sociaux à la retenue et la bonne foi. Également, le préfet de Kati est du même avis sur cet éventuel recrutement. Il appelle au calme.

Rappelons que le 2 août dernier, aux environs de 9 heures, plus de 300 jeunes dont la plupart étaient habillés en tenue de sport de couleur rouge se sont réunis dans la cour de l’école fondamentale de Noumorila pour venir volontairement en renfort aux forces armées de sécurité en cette période de guerre. Ils voulaient ainsi aller au camp Soundiata pour informer les autorités militaires et le président de la République de leur engagement et  détermination à soutenir le pays au prix de leur vie. Sur instruction du sous-préfet central et de la hiérarchie militaire, une équipe du commissariat a pu rapprocher les organisateurs afin d’annuler ladite marche.

Selon l’idée des autorités militaires, de telles  démarches pourraient pousser de présumés djihadistes à profiter de l’occasion, car tout fait croire qu’ils seraient presque présents sur toute l’étendue du pays où la question sécuritaire est très complexe avec des attaques perpétuelles et résiduelles.

Également, l’État-major général des armées porte à la connaissance du public que la précision et l’exploitation des renseignements ont permis de consolider les acquis de la riposte des FAMa contre les groupes armés terroristes à l’issue de l’attaque de Sokolo du 26 juillet 2022. En effet, dit-il, des refuges logistiques et des rescapés de cette attaque terroriste ont été localisés et détruits le lundi 1er août 2022 dans les forêts de Diabali Koura, Koromambougou et Filadionbougou. Le bilan de ces opérations fait, comme indiqué, état de la récupération, 1 véhicule FAMa enlevé en 2019, des armes, des munitions, des matériels de fabrication d’Engins explosifs improvisés (EEI), des téléphones portables ainsi que beaucoup de matériels personnels des terroristes ayant fui l’assaut des FAMa.

Les renseignements recueillis sur les lieux sont en cours d’exploitation. La traque continue dans la zone contre les terroristes.

Lassana SOW

Source : LE COMBAT

Vous allez aimer lire ces articles

Tous au grin: les jeunes apprécient diversement le discours du PM à l’ONU

Au Mali, les jeunes rappeurs connaissent des fortunes diverses

Rentrée scolaire : Les fournitures scolaires hors de portée

Ecoutez la radio sur vos mobiles et tablettes
ORTM en direct Africable en direct